CadremploiCadresOnline
Vous êtes ici : AccueilActualitésDossiers emploiCommerciaux : les salaires en 2013

Carrières commerciales : ce qui vous attend en 2013

2013 devrait être dans la continuité de 2012. Si les entreprises ont besoin de refaire leurs marges et devraient donc maintenir le niveau d’emploi des commerciaux, les salaires, eux, ne devraient pas s’envoler au-delà de l’inflation. Pour sortir du...

+ Taille du texte -

Commerciaux : les salaires en 2013

Par Dorian Ferron le | Réagir | soyez le premier à réagir

Le point sur les rémunérations que peuvent espérer les professionnels de la vente et du service à la clientèle cette année en fonction de leur profil, de leur secteur et de leur expérience.

Si, il y a trois ou quatre ans, l'effort des entreprises était surtout dans la réduction des coûts, la priorité est désormais portée sur les commerciaux, ce qui sauve d'autant leur rémunération. « Mais ce ne sera pas une année de grosses progressions salariales », tempère Philippe Burger, associé conseil rémunération et avantages sociaux chez Deloitte. Après une augmentation d'environ 2,8 % en 2012, il faut donc s'attendre à une hausse des salaires de 2,5 % pour les cadres en 2013, selon le cabinet Deloitte. « Il faut voir aussi que le coût de la vie a moins augmenté, précise Philippe Burger. Mais nous n’avons pas retrouvé les niveaux d’avant-crise, où l’on pouvait atteindre les 3,5 % de hausse salariale par an. »

Une part variable en hausse

« Les parts variables seront légèrement au-dessus de ce qu'on a eu l'année dernière, même si toutes les entreprises sont différentes », estime-t-on à Deloitte.  « Pour les commerciaux de façon générale, c'est le variable qui fera la différence. Leur éventuelle hausse de salaire passera donc par leur niveau de performance », insiste Djamila Le Goff, responsable régionale chez Expectra.

Un chef de secteur gagne, par exemple, en salaire de base en moyenne 24 500 euros par an lorsqu'il est débutant et 30 200 euros avec plus de 10 ans d’expérience. 61 % d'entre eux bénéficient d'une part variable de 11,1 %. Au final, la rémunération totale varie entre 29 200 et 35 700 euros. Pour un chef des ventes, le salaire moyen, part variable de 14,3 % comprise, débute à 43 900 euros. Il monte à 48 600 euros avec une expérience de 5 ans, et à 54 000 euros pour une expérience de 10 ans. Si l’on monte en grade, un directeur régional touchera en salaire de base 62 100 euros dans le cadre d'un premier poste à ce niveau, et 76 900 euros au-delà de 10 ans. Mais il s'agit aussi du poste où la part variable est la plus importante (18,2 %) et concerne le plus de commerciaux puisque 89 % des directeurs régionaux sont payés en partie sur une base variable.

Des écarts selon le secteur

Si « les niveaux de rémunération ont globalement tendance à converger entre les secteurs », selon Philippe Burger, il existe encore des particularités. Les mieux lotis sont les salariés de la grande distribution, avec un salaire 7 % supérieur à la moyenne pour les cadres supérieurs. La progression est aussi étonnante dans le secteur de la banque-assurance. La rémunération y est supérieure à la moyenne pour les cadres supérieurs (8 %) et pour les cadres (2 %). Les variations sont aussi importantes pour les services, avec des salaires inférieurs de 8 % à la moyenne nationale pour les cadres supérieurs. La distribution reste le secteur où les salaires seront les moins bons. Si les cadres supérieurs s'en tirent plutôt bien (un salaire inférieur de seulement 1 % à la moyenne tous secteurs confondus), le différentiel passe à - 8 % pour les cadres (source : Deloitte).

Dorian Ferron © CadresOnline.com

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :