CadremploiCadresOnline
Vous êtes ici : AccueilActualitésDossiers emploiConseil & audit : les opportunités à saisir en 2013

Conseil et audit : quelles opportunités en 2013 ?

En dépit d’un horizon économique incertain, le secteur de l’audit continue de recruter des cadres. Boostée par les grands cabinets internationaux, la cadence des embauches devrait en effet se poursuivre en 2013. Chahutée par le contexte actuel, la...

+ Taille du texte -

Conseil & audit : les opportunités à saisir en 2013

Par Aurélie Tachot le | Réagir | soyez le premier à réagir

Si les fonctions du conseil pâtissent de la conjoncture économique, ce n’est pas le cas de celles de l’audit. Toujours aussi dynamiques, les cabinets lancent, cette année encore, d’importantes campagnes de recrutement. Le point sur les opportunités qu’offrent les deux filières en 2013.

Les fonctions du conseil et de l’audit ont beau être complémentaires, elles n’affichent pas la même santé pour 2013. Fortement impacté par la crise, le marché du conseil tourne actuellement au ralenti. Son manque de visibilité a pour impact un ralentissement des recrutements. « Les entreprises ont actuellement des budgets restreints pour la prestation de services, les cabinets de conseils tardent donc à décrocher de nouvelles missions », constate Marlène Ribeiro, directrice du département Audit, Conseil et Expertise chez Michael Page. Conséquence : « seuls les profils de business developer dotés d’un solide réseau et donc capables d’apporter un chiffre d’affaires supplémentaire aux cabinets restent les bienvenus. »

Un marché porté par les « Big Four »

L’année 2013 démarre, en revanche, sous de bons auspices pour la filière de l’audit. Et pour cause : « ces fonctions sont acycliques. Les entreprises ont toujours besoin de faire réviser leurs comptes, quel que soit le contexte économique », précise Yves Levant, responsable pédagogique au sein de SKEMA Business School. En témoignent les objectifs de recrutement des « Big Four ». En 2013, le cabinet Ernst & Young renforce ses équipes grâce à l’embauche de 900 cadres en CDI tandis que PWC table sur le recrutement de 1 100 recrues, dont 75 % de jeunes diplômés. Le groupe KPMG prévoit, quant à lui, de recruter 1 350 personnes. Enfin, Deloitte devrait s’entourer de 1 000 nouveaux collaborateurs, dont 900 cadres. Cette année, les mastodontes de l’audit ne sont pas les seuls à proposer de belles opportunités. Le cabinet français Mazars prévoit par exemple d’effectuer 400 recrutements. Quant à Grant Thornton, il souhaite s’entourer de 350 professionnels, dont 80 % de cadres.

Des opportunités ouvertes aux juniors

Au printemps, dès que la saison d’audit sera bouclée, les cabinets devraient repartir à la recherche de nouveaux profils de cadres. Les auditeurs, les contrôleurs internes ainsi que les profils spécialisés dans le restructuring devraient gagner les faveurs des recruteurs. « En particulier s’ils justifient d’une première expérience dans les secteurs réglementés dans lesquels évoluent nos clients comme l’énergie, les télécoms ou la santé », précise Jean-Marc Mickeler, associé et responsable de la marque employeur chez Deloitte. « Les auditeurs systèmes d’information menant des missions de support de commissariat aux comptes, devraient, eux aussi, être dans la ligne de mire des cabinets », ajoute Marlène Ribeiro. Des opportunités largement ouvertes aux jeunes diplômés de niveau Bac +5 et issus des écoles de commerce, d’ingénieurs ou d’universités. Pour preuve : en 2013, le cabinet Mazars réserve aux juniors près de 75 % de ses recrutements. Un pourcentage qui atteint même 80 % chez Deloitte.

Aurélie Tachot © Cadresonline.com

 

Découvrez nos offres d'emploi IT en Aquitaine sur ChooseYourBoss.

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :