CadremploiCadresOnline
Vous êtes ici : AccueilActualitésDossiers emploiCV, entretien : la bonne façon de dire son handicap

Handicap : les pistes pour trouver un job

Lorsqu'on est cadre, arriver sur le marché du travail avec un handicap peut sembler décourageant. De la reconnaissance de votre statut à la façon de présenter vos particularités, en passant par les différents organismes susceptibles de vous aider,...

+ Taille du texte -

CV, entretien : la bonne façon de dire son handicap

Par Dorian Ferron le | Réagir | soyez le premier à réagir

Arriver à un entretien d'embauche en situation de handicap modifie légèrement la donne. Même si l'employeur n'est pas censé prendre cet élément en compte dans sa décision, le handicap peut créer de nombreuses interférences. Quand et comment le dire ? Et si votre handicap n’est pas visible, faut-il le déclarer lors de votre candidature ?

Le dire, ou ne pas le dire ? Et quand ? Comment ? Ce sont généralement les premières questions qui se posent lorsqu'on s'apprête à postuler auprès d’une entreprise et qu'on souffre d'un handicap. La première règle à connaître est… qu'il n'y en a pas. « Lors de mes précédentes recherches d'emploi, je ne le précisais ni sur mon CV, ni dans ma lettre de motivation », témoigne Cyrielle, reconnue travailleur handicapée.

Cyrielle a-t-elle eu raison de cacher son handicap ? « Pas forcément, cela dépend d’un certain nombre de paramètres, comme la perception du candidat et de celle qui est attendue de l’entreprise, estime Patricia de Kermoysan, directrice associée du cabinet spécialisé Défi RH. Ce qui est sûr, selon elle, c’est que si vous envoyez votre candidature à un grand groupe qui a une mission handicap, il faut absolument parler de votre handicap : la politique RH est alors adaptée et l’entreprise, qui doit respecter un quota d’embauche de salariés handicapés, sera sauf exception à l’écoute. A condition que vous ayez les compétences requises pour le poste, néanmoins.

Globalement, les plus grosses entreprises sont à l'aise avec les questions de handicap ; la vraie question est alors de savoir comment amener le sujet. « Sauf situation particulière, il convient de l'aborder lors d'un entretien, conseille la directrice de Défi RH.  On peut alors prévenir qu’une adaptation au poste sera nécessaire. » Si votre handicap explique un parcours atypique ou un trou dans votre CV, c'est justement l'occasion de le souligner.

 

Mettre ses qualités en avant

Dans tous les cas, il y a un moment où il faudra l'assumer. « Je me suis préparée aux entretiens, ajoute Cyrielle, qui cherche à changer de poste. Et j'essaie de présenter mon handicap comme un levier et non comme un frein, puisqu’il peut valoriser la politique RH de l’entreprise. » Patricia de Kermoysan confirme : « Les personnes reconnues handicapées ont des raisons de l'être, des aides pour les besoins d'aménagements individuels sont prévus ; donc il est dommage de vouloir le cacher… mais beaucoup le font, par peur de se voir refuser le poste.» Or, si le poste ne peut être adapté au handicap, l’exercice professionnel peut aussi se révéler une souffrance.

La directrice associée de Défi RH conseille donc de toujours tenir informé au moins une personne : « il n'y a aucune obligation légale, mais il ne faut pas non plus oublier que ça peut aussi apporter à l'entreprise. »

Pour 15 % des personnes en situation de handicap, ce dernier est quoi qu’il en soit visible. Dans ce cas, il s’agit d’en parler de manière « positive, comme une expérience ayant par exemple renforcé votre caractère, ou encore votre capacité à accepter les différences d’autres personnes, de travailler en équipe malgré les différences », selon Patricia de Kermoysan. Et, bien sûr, toujours montrer lors de l'entretien comment on sait gérer ce handicap. « Il faut mettre en avant le fait qu'on sait se déplacer, qu'on a déjà fait des missions à l'étranger si cela est le cas, etc. », ajoute-t-elle.

Eduquer son entreprise

Sylvain Gachet conseille lui aussi de s'assurer que l'entreprise est sensibilisée. « Si on n'est pas sûr de ce point au premier abord, je serais tenté de dire "faisons les démarches, allons à l'entretien, et là nous verrons si on peut aborder le sujet". Car malheureusement, si beaucoup d'entreprises ont évolué, certaines se disent toujours "au secours, fuyons !" face à l’opportunité de recruter un salarié en situation de handicap. » Sans oublier que dans des structures plus petites, pas forcément habituées à avoir des profils atypiques, le candidat peut lui-même faire de l'éducation ! « On peut expliquer qu'il y a des organismes qui peuvent les aider à adapter le poste et réduire les frais », conseille Sylvain Gachet.

Dorian Ferron © Cadresonline.com

 

Découvrez nos offres d'emploi C/C++ sur ChooseYourBoss.

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :