CadremploiCadresOnline
Vous êtes ici : AccueilActualitésDossiers emploiEncore peu d'offres d'emploi liées à la maîtrise de l'énergie

BTP : la pénurie touche aussi les cadres

La légendaire pénurie de ressources dans le secteur s'aggrave, en particulier pour les postes de cadres. Et pourtant la croissance du secteur se calme et le grenelle de l'environnement n'a pas encore produit ses effets sur l'emploi. Enquête,...

+ Taille du texte -

Encore peu d'offres d'emploi liées à la maîtrise de l'énergie

Par CadresOnline le | Réagir | soyez le premier à réagir

Les enjeux environnementaux ont incontestablement investi le monde économique. Et le BTP se trouve en première ligne dans la lutte contre le réchauffement climatique. Pourtant, les offres d'emploi liées à la maîtrise de l'énergie sont encore peu nombreuses.

Le fameux grenelle de l'environnement de l'automne dernier avait mis deux secteurs à l'honneur : les transports et le bâtiment. Ceux-ci représentent en effet deux leviers importants dans la lutte contre le réchauffement climatique. Depuis quelques années, les formations supérieures spécialisées dans le développement durable se multiplient. Et dans les années à venir, les demandes de profils spécifiques devraient a priori augmenter, tous secteurs d'activités confondus.

« Mais pour le moment, dans le secteur du BTP, peu de déclarations d'intentions se sont vraiment concrétisées, affirme David Asher, directeur de la publication au sein du site Emploi Environnement. La maîtrise de l'énergie n'est clairement pas une préoccupation majeure des principaux acteurs du secteur. Du coup, on trouve encore peu d'offres d'emploi en la matière ». D'après lui, les demandes actuelles concernent essentiellement les architectes HQE (Haute Qualité Environnementale).

Concernant le volet aval de la rénovation des logements, d'après une étude l'Ademe (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie), « le nombre d'emplois, directs ou indirects, nécessaires à la réhabilitation de 100000 logements par an, en France, est estimé à 25000 hommes / an. » Au total, pour tenir les objectifs affichés par les pouvoirs publics, « ce sont 100000 hommes / an qui pourraient être mobilisés chaque année. » Bien sûr, il est difficile de déterminer quelle serait précisément la part de profils cadres parmi ces besoins. Mais elle serait de toute façon relativement minoritaire, l'essentiel des recrutements concernant une main d'œuvre moins qualifiée.

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :