CadremploiCadresOnlineJobfinanceJobvente
Vous êtes ici : AccueilActualitésDossiers emploiIT : les profils qui ont le vent en poupe

Informatique : qui recrute les cadres IT à la rentrée 2012 ?

La crise n’a pas épargné les métiers de l’informatique : moins d’offres d’emploi en 2012 qu’en 2011, léger recul des SSII… Pourtant, si certaines fonctions sont en déclin, d’autres, plus récentes, montent en puissance dans les entreprises de tous...

+ Taille du texte -

IT : les profils qui ont le vent en poupe

Par Nicolas Chalon le | Réagir | soyez le premier à réagir

Chômage d’un côté, pénurie de candidats de l’autre… Les voies du recrutement informatique sont difficilement pénétrables. Une chose est sûre : certains profils bénéficient de très belles opportunités. Qui sont aujourd’hui ces spécialistes IT hautement courtisés ?

« Le volume des recrutements est quasiment stable par rapport aux années passées, et restera porteur », observe Philippe Arsac, PDG d’Eurowin Consulting Group, cabinet de recrutement spécialisé dans les métiers informatiques. A écouter les candidats, pourtant, les opportunités seraient plus rares ; et à écouter les recruteurs, ils feraient face à une pénurie de candidats… Alors qu’en est-il ?

« Certains métiers sont en déclin, explique Thierry Verdier, directeur général du cabinet de recrutement 1001 Talents, ce qui explique une montée du chômage. Tandis que d’autres métiers sont nouveaux et pour ceux-là, la pénurie de compétences est bien réelle. » Sans compter que les SSII, grands pourvoyeurs d’emploi pour les informaticiens, recherchent souvent le même type de profil, « des Bac+5, dont 80 % ont moins de cinq ans d’expérience », résume Philippe Arsac.

Les compétences les plus prisées

« Nous assistons à plusieurs grands changements, analyse Thierry Verdier. L’économie mobile et la numérisation sont des révolutions qui manquent cruellement de candidats qualifiés. » Ce qui explique l’appétence des recruteurs pour les compétences en e-commerce (Java/J2EE et Dotnet, PHP…), cloud et applications mobiles.

L’industrie aussi fait face à des changements. « Le développement des automates et des robots est un autre retournement technologique », souligne Thierry Verdier. On attend désormais d’un informaticien qu’il soit qualifié en électronique et en mécanique, ce dont manquent les industries. Et pour faire fonctionner ces process de plus en plus complexes, urbanistes et architectes réseaux sont ardemment recherchés.

« L’informaticien pur » ne suffit plus !

C’est une tendance forte, et qui ne concerne pas uniquement l’industrie : « l’informaticien pur » ne suffit plus ! Car l’informatique constitue aujourd’hui un lien fondamental entre toutes les équipes de l’entreprise. Ce qui place la personnalité et le relationnel des candidats au cœur des attentes : « les profils les plus recherchés possèdent le spectre complet de ces compétences : de bonnes bases techniques, mais aussi la capacité à communiquer et à piloter des projets avec une bonne compréhension des métiers concernés », constate Philippe Arsac.

Cette nouvelle donne s’accompagne ainsi de nouvelles exigences, à commencer par des talents de manager, ce qui explique un intérêt croissant pour les profils plus expérimentés, dans un métier connu pour son jeunisme. Sans oublier une bonne maîtrise de l’anglais. « Nous réalisons maintenant deux entretiens sur trois en anglais. Il faut le répéter : c’est absolument incontournable ! », insiste le PDG d’Eurowin Consulting Group.

Nicolas Chalon © Cadresonline.com

 

Découvrez nos offres d'emploi PHP sur ChooseYourBoss.

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :