CadremploiCadresOnline
Vous êtes ici : AccueilActualitésDossiers emploiLa situation des seniors face à l'emploi

Emploi des seniors : encore du chemin à faire !

Avec la réforme des retraites, la question de l'emploi des seniors est plus que jamais d'actualité. Si elle souhaite atteindre ses objectifs en la matière, la France a encore du pain sur la planche, surtout du côté des préjugés… Chiffres, avis...

Ces entreprises qui recrutent des seniors

Au delà des belles promesses, certaines entreprises posent des actions concrètes en faveur du recrutement des seniors et affichent des objectifs chiffrés. En voici quelques exemples.

+ Taille du texte -

La situation des seniors face à l'emploi

Par Priscilla Franken © Cadresonline le | Réagir | soyez le premier à réagir

L'union européenne voulait voir la moitié des 55-64 ans au boulot en 2010. La France est loin du compte, malgré les lois et les mesures mises en place.

En juin dernier, Éric Woerth, ministre du Travail, a présenté son projet de réforme des retraites.
L'âge légal de départ à la retraite passerait à 62 ans en 2018, et la durée de cotisation de l'ensemble des travailleurs à 41,5 ans en 2020. Tous les regards se tournent désormais vers la catégorie de ceux qu'on appelle seniors, mais dont les contours restent, encore à ce jour, relativement flous. Difficile en effet de déterminer avec exactitude le commencement de la séniorité : certains placent le curseur à 45 ans, d'autres à 50, voire 55 ans...

Toujours est-il que la France a un gros défi à relever, puisqu'elle est encore loin de l'objectif fixé par l'Union européenne pour 2010, soit un taux d'emploi moyen de 50 % pour les 55-64 ans. En 2005, on atteignait les 37 % pour cette tranche d'âge, puis les 38 % en 2008. Au quatrième trimestre 2009, le taux grimpait à 39,1 %. Les chiffres révèlent par ailleurs que c'est au-delà de 60 ans que le bât blesse : le taux d'emploi des 55-59 ans était de 58,5 % fin 2009 (contre 60 % dans l'UE), mais celui des 60-64 ans était de 17 % seulement, contre 30 % en moyenne dans l'UE.

Les stéréotypes ont la vie dure

Des chiffres qui s'expliquent en partie par les difficultés que rencontrent les plus de 50 ans à retrouver du travail, et ce malgré une certaine évolution des mentalités. « Une vraie prise de conscience s'est opérée ces dix dernières années, constate Stéphanie Lecerf [1] , Directrice de l'éthique et des affaires juridiques chez Michael Page. Les entreprises sont aujourd'hui très au fait des problématiques liées au management de la diversité. » Il faut dire que de nombreuses mesures pour favoriser le recrutement ou le maintien dans l'emploi des seniors ont été adoptées ces dernières années : citons la loi de lutte contre les discriminations de 2001, la loi relative à la formation professionnelle tout au long de la vie (2004), la loi de programmation pour la cohésion sociale (2005), ou encore (2005). Plus récemment, le secrétaire d'État chargé de l'Emploi, Laurent Wauquiez, a donné jusqu'au 1er janvier 2010 aux entreprises de 50 salariés au moins, pour mettre en place un accord ou un plan d'action en faveur des seniors.

Les freins du jeunisme

Reste que deux préjugés en particulier sont encore trop fréquemment rencontrés : « il arrive que le senior soit considéré comme surdimensionné pour le poste, ou qu'on craigne qu'il manque de dynamisme », déplore Stéphanie Lecerf, qui participe à la création d'outils anti-discriminations au sein de l'association À Compétence Égale. Elle constate qu'en France, pour plaire aux employeurs, il faut une carrière en perpétuelle ascension. Or tout le monde n'a pas forcément envie de viser plus haut... Ce qu'il faut aujourd'hui ? Une révolution culturelle. « Au-delà des actions mises en oeuvre par les entreprises, il faut arriver à se défaire de l'idée que certains postes sont réservés à certains âges. Et comprendre que junior signifie débutant dans une fonction, et non jeune », conclut-elle.

[1] Stéphanie Lecerf est l'auteur du guide Comment recruter sans discriminer, publié par À Compétence Égale en juin 2007. L'association a également publié Cadre seniors - Recruter sans discriminer en mars 2009.

En chiffres

16,8 %

En 2010, les personnes âgées de 65 ans et plus représentent 16,8 % de la population française. Ce taux devrait s'élever à près de 25 % en 2030.

15,6 millions de retraités

Au 31 décembre 2008, la France comptait 15,6 millions de retraités, tous régimes confondus.

60 ans

L'âge légal de départ à la retraite en France est fixé à 60 ans depuis 1983. En 2008, 1/4 des départs sont intervenus avant 60 ans et environ 40 % à cet âge-là.

59 ans

L'âge moyen de cessation d'activité des salariés du secteur privé est de l'ordre de 59 ans en France, soit le niveau le plus bas en Europe.

Source : La Documentation française

Priscilla Franken © Cadresonline

 

 

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :