CadremploiCadresOnline
Vous êtes ici : AccueilActualitésDossiers emploi« Le problème se pose surtout sur un poste unique »

Maternité se conjugue désormais avec travail

Si certaines pratiques misogynes et discriminantes subsistent, les mentalités et les pratiques ont évolué. Il semble désormais possible de mieux gérer maternité et carrière. Quitte à devoir parfois revoir ses ambitions ?

+ Taille du texte -

« Le problème se pose surtout sur un poste unique »

Par CadresOnline le | Réagir | soyez le premier à réagir

Fadhila Brahimi, directrice du cabinet FB-Associés.

Nombre de discriminations sont encore pratiquées en entreprises vis-à-vis des femmes enceintes et à plusieurs niveaux « notamment à l'embauche, mais aussi à la promotion (mobilité interne) et par conséquent sur la rémunération, explique Fadhila Brahimi, directrice du cabinet FB-Associés spécialisé dans la gestion du capital humain et social. Sans parler de « l'auto discrimination » des femmes qui, pour ne pas avoir de problèmes, ne font pas valoir leur droit ».


Résultat, trop de femmes cachent encore leur grossesse au maximum. « Le problème des femmes enceintes se pose surtout lorsqu'elles sont sur un « poste unique », par exemple assistante de direction, responsable d'un service, en charge d'une mission… et c'est pire lorsque l'on monte dans la hiérarchie, poursuit Fadhila. Pour ma part, on m'a déjà posé la question « Avez-vous des enfants ? » ou bien « Souhaitez-vous avoir des enfants ? ». Des questions non réglementaires qui posent indirectement le problème de la maternité et des absences qui y sont naturellement associées.


Le chef d'entreprise va-t-il prendre le risque d'embaucher une personne qui sera très rapidement en congé maternité et susceptible de prendre un congé parental (sans parler des problèmes de garderie ou de maladie) ? Si les employeurs affirment officiellement le contraire, dans la pratique, ils sont rares à prendre ce risque. C'est pourquoi, la candidate prend soin d'éluder son état pendant cette phase de recrutement et lors de sa période d'essai -quand c'est possible…

Néanmoins, peu de plaintes semblent déposées par les femmes. Est-ce à dire que les pratiques s'améliorent ou que peu de femmes osent s'exprimer et surtout se défendre ?

Une enquête du Centre d'étude et de recherche sur les qualifications (Cereq) estime que chez les diplômées Bac+3 et plus, 49% seulement travaillent à temps plein lorsqu'elles sont mères de plusieurs enfants, contre 92% quand elles n'en ont pas. Et selon la même étude les mères cadres auraient un salaire 12% inférieur à celui des femmes sans enfant !

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :