CadremploiCadresOnline
Vous êtes ici : AccueilActualitésDossiers emploiLes concours : un passage obligé dans la fonction publique territoriale ?

Collectivités territoriales cherchent cadres expérimentés

Après quelques années prolifiques en matière de recrutement, les collectivités territoriales ont maintenant pour consigne de réduire les dépenses. Mais plusieurs évolutions touchant les communes, départements et régions rendent tout de même...

+ Taille du texte -

Les concours : un passage obligé dans la fonction publique territoriale ?

Par Fiona Collienne le | Réagir | soyez le premier à réagir

C'est un sésame pour toute personne qui souhaite faire carrière dans la fonction publique territoriale. Pourtant, pour certains postes, le concours est parfois remis en question par les recruteurs eux-mêmes.

Il y a une grande différence entre les concours pour la fonction publique d'Etat et ceux pour la fonction publique territoriale. « Quand l'Etat recrute, c'est qu'il y a un poste spécifique à pourvoir » explique Didier Eude, dirigeant du cabinet D.E. Consulting et spécialiste du recrutement au sein des collectivités territoriales. « Par contre, dans la fonction publique territoriale, une fois qu'une personne est reçue au concours, c'est à elle de trouver son poste et de postuler auprès des collectivités » précise-t-il.

L'exception parisienne

Les concours pour intégrer les collectivités territoriales sont organisés en moyenne chaque année dans toute la France, filière par filière et grade par grade. Une fois que la personne est acceptée, elle dispose d'une période de trois ans pour postuler auprès des services de ressources humaines des 36 000 communes, de la centaine de départements et des 22 régions de France. « Il n'y a que la ville de Paris qui fait figure d'exception car il s'agit d'une collectivité à part, avec ses propres grades et ses propres concours » nuance Delphine Normand, responsable du service Emploi-Recrutement à la mairie de Beauvais.

Des concours pas toujours adaptés aux besoins

Vu la hausse constante du nombre de participants aux concours, le niveau n'a cessé d'augmenter. « Le concours d'administrateur est devenu tellement difficile qu'on n'est plus très loin du niveau de l'ENA » estime Didier Eude. Pour Delphine Normand, certains concours ne sont pas suffisamment adaptés aux réalités du terrain. « Ils sont axés sur l'administratif et le juridique ce qui fait que certaines personnes ayant des spécialités qui sortent des sentiers battus et dont les compétences nous intéressent ne se retrouvent pas dans les matières proposées » regrette-elle.

Bien sûr, le statut de fonctionnaire reste la voie logique dans la fonction publique et lorsqu'un recruteur a le choix entre un contractuel et un titulaire avec les mêmes compétences, c'est le deuxième qui obtiendra le poste. « Mais sur des postes de cadres spécialisés, comme nous avons plus de mal à trouver des titulaires lauréats des concours, nous avons recours aux contractuels car c'est quand même la compétence que nous regardons en premier » indique Delphine Normand.

Fiona Collienne

© Cadresonline

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :