CadremploiCadresOnline
Vous êtes ici : AccueilActualitésDossiers emploiLes métiers d'avenir dans la banque, assurance, finance

Banque, assurance, finance : un secteur favorable aux cadres

Crise oblige, les recrutements ont baissé dans le secteur banque, finance, assurance. Il n’en demeure pas moins porteur en termes d’emploi pour les cadres. Et si les recruteurs sont plus prudents dans la banque, ils embauchent tous azimut dans...

+ Taille du texte -

Les métiers d'avenir dans la banque, assurance, finance

Par Agnès Wojciechowicz le | Réagir | soyez le premier à réagir

Le secteur est un poids lourd du marché de l’emploi hexagonal. Pour autant, toutes les fonctions ne sont pas prisées de la même manière. Gros plan sur trois métiers prometteurs en termes d’embauche.

Le conseiller en ligne

« C’est un métier qui n’avait pas bonne presse, mais c’est en train de changer. Aujourd’hui, les banques ont de plus en plus besoin de conseillers en ligne », constate Charles-Eric Lecomte, directeur de Carrière Bancaire. Ces commerciaux gèrent les demandes des clients à distance, que ce soit dans la banque ou l’assurance. Titulaires d’un Bac +2, ils doivent faire preuve d’un bon relationnel et d’un sens commercial développé. Le salaire d’un profil junior varie entre 20 et 24 K€ par an.

Le risk manager

La demande progresse régulièrement sur ce métier en raison du renforcement des réglementations internationales depuis la crise. Car il a pour tâche d’identifier et d’analyser les dangers opérationnels et financiers que peut générer l’activité d’un établissement. Issu de grandes écoles, ce diplômé Bac +5 touche entre 45 et 60 K€ par an pour commencer, puis 70 à 80 K€ après 10 années d’expérience.

L’actuaire

Depuis toujours, ce profil attire toutes les convoitises du secteur, et en particulier celles de l’assurance. Spécialiste des statistiques et des probabilités, il analyse l'impact financier du risque et conçoit les tarifications des contrats d’assurance. « Il est au sommet des métiers les plus recherchés et le sera toujours », croit Thierry Mageux, manager de Robert Half Financial Services. Et pour cause, seules dix formations en France préparent à ce métier où le salaire d’entrée avoisine les 45 K€ annuels.

Agnès Wojciechowicz ©Cadresonline – Septembre 2013

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :