CadremploiCadresOnline
Vous êtes ici : AccueilActualitésDossiers emploiMais où sont passés les ingénieurs ?

BTP : la pénurie touche aussi les cadres

La légendaire pénurie de ressources dans le secteur s'aggrave, en particulier pour les postes de cadres. Et pourtant la croissance du secteur se calme et le grenelle de l'environnement n'a pas encore produit ses effets sur l'emploi. Enquête,...

+ Taille du texte -

Mais où sont passés les ingénieurs ?

Par CadresOnline le | Réagir | soyez le premier à réagir

Le secteur du BTP se porte comme un charme. La croissance en hausse de 4,3% et la création de milliers d'emplois pour l'année 2007 en sont la preuve. Seul frein à ce dynamisme inébranlable : une difficulté croissante pour recruter. Et notamment les profils d'ingénieurs.

À l'instar du secteur de l'informatique, la croissance soutenue de la construction dans l'Hexagone semble sans limites. Les carnets de commande restent bien garnis - 2 ans d'avance chez Bouygues Construction ! - et le taux de croissance s'élève à 4,3%, plus du double de celui de l'économie générale. Ce sont près de 60000 emplois qui ont été créés en 2007. Et d'après une étude de la direction des affaires économiques et internationales (DAEI), cette vitalité pourrait se poursuivre en 2008 avec une croissance, légèrement inférieure toutefois, comprise entre 2,1 et 3,2 %. Pour ce secteur à l'abri des délocalisations, rien ne semble pourvoir freiner cet élan. Rien, ou presque.

Car les entreprises du secteur ont toutes les peines du monde à faire face aux nombreuses demandes. En cause : une difficulté grandissante à recruter. Une situation qui touche tous les profils. Et notamment les cadres, bien que représentant une population très minoritaire dans le secteur du BTP (jamais plus d'un tiers des salariés pour les principaux acteurs du secteur). Au grand dam de ces entreprises qui ne demandent qu'à honorer des projets, la pénurie entamée depuis bientôt 5 ans est profondément ancrée. Des poids lourds du secteur tels que Vinci, Bouygues Construction et Eiffage aux sociétés plus petites comme Cari ou Spie Batignolles, le constat est le même : les cadres se font rares….

Principale cible dans le collimateur des responsables du recrutement : les profils ingénieurs liés à la production. La plupart du temps, ils représentent entre 60 et 80% des recrutements de cadres. Les métiers les plus recherchés ? Ingénieur travaux, ingénieur bureaux d'études, conducteur de travaux… Avec la montée des projets clé en main et la complexité croissante des montages financiers, les postes d'ingénierie liée à la finance sont eux aussi de plus en plus demandés. Viennent ensuite les autres fonctions support : commerciale, achat, juridique, RH….

Tous profils confondus, les responsables du recrutement font depuis quelque temps feu de tous bois pour faire face à la pénurie. Rapprochements avec les grandes écoles pour embaucher des jeunes diplômés, chasse aux profils expérimentés venant de - presque - tous les horizons (industrie et énergie en tête)… Certains recruteurs, comme Vincent Nicot, DRH au sein de Bouygues Construction, n'hésite pas à lorgner du côté des universités, encore peu en relation avec les professionnels de la construction.

Dorénavant, tout est bon pour mettre la main sur des cadres qui rechignent à gagner un secteur qui souffre, comme celui de la grande distribution, d'un important déficit d'image. La pénibilité et le temps de travail élevé repoussent en effet nombre de cadres à la recherche d'un métier plus gratifiant. Les responsables du recrutement se retrouvent donc face au défi de plus en plus grand d'attirer des compétences là où elles n'ont pas le réflexe d'aller. Tant que le secteur ne connaîtra pas la crise, ils ne sont pas prêts de pouvoir se reposer….

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :