CadremploiCadresOnline
Vous êtes ici : AccueilActualitésDossiers emploiPourquoi se faire reconnaître travailleur handicapé ?

Handicap : les pistes pour trouver un job

Lorsqu'on est cadre, arriver sur le marché du travail avec un handicap peut sembler décourageant. De la reconnaissance de votre statut à la façon de présenter vos particularités, en passant par les différents organismes susceptibles de vous aider,...

+ Taille du texte -

Pourquoi se faire reconnaître travailleur handicapé ?

Par Dorian Ferron le | Réagir | 1 commentaire

Faire reconnaître son handicap est un long chemin. Et même, pour certains, ressenti comme honteux. Pourtant, le parcours est assez simple, très utile. Et, ne l’oublions pas, le handicap est aussi une richesse.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, faire reconnaître son handicap n'est pas si compliqué. Vous trouverez, dans chaque département, une MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) avec un guichet unique pour obtenir tous les renseignements nécessaires à la constitution de votre dossier. Au sein de cette structure siège la CDAPH (Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées) qui vous délivrera la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé.

Oser le dire

Un certain nombre de cadres, par pudeur ou fierté, sont tentés de s'en passer. « Ma reconnaissance a été difficile à accepter personnellement », raconte Cyrielle, qui souffre de surdité. Mais si vous ne faites pas la démarche, « vous ne pourrez pas bénéficier de l’aide de Cap emploi ou d'aménagement de poste », précise Sylvain Gachet. C'est ce qu'a pu constater Cyrielle, pour qui seule la reconnaissance de son handicap a permis une aide financière pour l'achat de ses prothèses auditives. « Je sais également que grâce à ce statut, je peux être prioritaire sur certaines demandes, notamment si je souhaite me former ou me reconvertir. »

Une démarche personnelle

Surtout que, estime Sylvain Gachet, la société a évolué et dévoiler son handicap ne pose généralement plus de problème. « Il y a quelques années, quand vous signaliez un handicap, ça se transformait plus ou moins rapidement en licenciement. Aujourd'hui, c'est plutôt un statut protecteur. » N'oubliez pas non plus que ça peut parfois être un avantage pour l'entreprise qui souhaite atteindre la fameuse barre des 6 % imposée par la loi, et qui a des difficultés à trouver des cadres en situation de handicap. Rappelez-vous que le respect de ce quota évite à l’entreprise des taxes importantes. Toutefois, conclut Sylvain, « personne n'a l'obligation de se déclarer. C'est une démarche personnelle. »

Dorian Ferron © Cadresonline.com

 

Découvrez nos offres d'emploi Infrastructure sur ChoooseYourBoss.

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Vous devez renseigner tous les champs :