CadremploiCadresOnline
Vous êtes ici : AccueilActualitésDossiers emploiProfitez de la guerre des talents !

Jeunes diplômés : choisissez bien votre premier job !

Période charnière, le passage du monde estudiantin au marché du travail n'est pas toujours de tout repos. Objectif pour passer ce cap : trouver un juste équilibre entre ses propres exigences et les contraintes imposées par son employeur.

+ Taille du texte -

Profitez de la guerre des talents !

Par CadresOnline le | Réagir | soyez le premier à réagir

La conjoncture actuelle est très favorable pour les jeunes diplômés. Les talents, devenus rares sur le marché, sont l'objet de toutes les convoitises. Une situation que les futurs cadres peuvent mettre à profit pour sélectionner en toute sérénité leur premier CDI.

Toutes les enquêtes réalisées par les instituts le sondage le confirment. Les jeunes diplômés des grandes écoles sont toujours aussi courtisés. Et ceux des universités ne sont pas en reste : sept diplômés universitaires sur dix sont en poste moins d'un an après la fin de leurs études. Quelle que soit la provenance des cursus de formation, une très large majorité de jeunes diplômés est approchée bien avant la fin de leurs études. Une aubaine pour ces étudiants qui ont donc la possibilité de choisir le CDI de leur rêve….

Parmi les critères de choix mentionnés par les jeunes diplômés, une exigence prend une importance de plus en plus marquée : celle de l'équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée. L'heure du sacrifice de la vie familiale au profit de son travail est révolue. Aujourd'hui, « premier CDI » doit rimer avec « épanouissement personnel ». Suivent dans les attentes des jeunes diplômés les opportunités de carrière de leur premier contrat, surtout pour les hommes, l'ambiance de travail, ainsi que la sécurité de l'emploi pour les femmes.

Pour autant, même si la situation leur est plutôt favorable, les jeunes diplômés ne doivent pas faire preuve de précipitation. Les beaux parleurs ne sont pas forcément les meilleurs employeurs… Au-delà des desiderata sur leurs conditions de travail, les candidats à l'emploi doivent bien entendu veiller au contenu de leur poste. Il est d'autant plus déterminant qu'il conditionnera les opportunités suivantes, dans une conjoncture qui, peut-être, ne permettra plus de choisir. Autre critère essentiel : les plans de formation, tutorat, et autre disposition destinée à vous accompagner dans votre première expérience.

L'exigence salariale doit, quant à elle, être relativisée. Si la rémunération fait souvent tourner la tête des jeunes recrues - ce qui est d'autant plus vrai en pleine guerre des talents - il reste souvent un miroir aux alouettes. Démarrer une carrière avec un salaire mirobolant peut à moyen terme s'avérer handicapant… pour le poste suivant ! A méditer : ce qui compte pour un premier job, c'est qu'il offre les moyens d'en décrocher « facilement » un second. Le premier CDI n'est pas une fin en soi. Aujourd'hui, il représente davantage un tremplin professionnel, une porte vers l'avenir, qu'une assurance-vie pour les quarante années à venir.

Les professionnels des ressources humaines l'ont bien compris, qui multiplient les opérations séduction et les coups marketing afin d'attirer une génération soucieuse de l'image véhiculée par les entreprises et de conditions de travail agréables. Les sociétés, qui n'avaient pas particulièrement une image très « tendance », ont investi des fortunes pour changer leur « look » aux yeux des futurs candidats : campagne de recrutement sur Second Life, évolution de carrière à l'international, recrutement par des jeux…

Reste que dans certains secteurs ou métiers - le marketing par exemple, les demandes sont encore plus nombreuses que les offres. Dans ces cas, ce sont les candidats qui doivent tenter de séduire à leur tour. C'est le cas d'Emma, jeune diplômée en communication, lors de la dernière campagne pour les élections municipales. Sa grande campagne de recherche d'emploi sur le mode du "Votez pour moi" a fait mouche. Elle a trouvé en un mois le job de ses rêves dans le secteur géographique désiré : elle assistera la chargée de communication du Domaine des Ormes, à cinquante kilomètres de Rennes où habite la jeune femme.

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :