CadremploiCadresOnline
Vous êtes ici : AccueilActualitésDossiers emploiRecrutement et fidélisation préoccupent le secteur de la banque-assurance

+ Taille du texte -

Recrutement et fidélisation préoccupent le secteur de la banque-assurance

Par CadresOnline le | Réagir | soyez le premier à réagir

Le sentiment est partagé au niveau international par la majorité des acteurs du secteur, a rapporté une enquête menée par le cabinet de recrutement Robert Half. De France aux Etats-Unis, en passant par Singapour, le recrutement est un « art » difficile.

Selon une enquête du cabinet de recrutement Robert Half Financial Services, menée auprès de dirigeants de l’industrie financière dans 7 pays dans le monde (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Hong Kong, Royaume-Uni et Singapour), près de 9 sur 10 estiment qu’il est assez ou très difficile de recruter des professionnels qualifiés dans le secteur de la bancassurance. En France, ils sont 82% en France, où c’est dans le domaine de la finance et de la comptabilité qu’il est le plus complexe de recruter des collaborateurs compétents. A l’échelle mondiale, 83 % des répondants (76% en France) se disent assez ou très inquiets à l’idée de perdre leurs meilleurs collaborateurs en 2013 au profit de leurs compétiteurs.

Les défis du recrutement

89 % des dirigeants interrogés déclarent qu’il est actuellement assez ou très difficile de trouver des professionnels qualifiés. Selon cette étude, la pénurie de professionnels dans ce domaine est particulièrement importante à Hong Kong, où 95 % des répondants ont fait part de difficultés à recruter. Même en France, pays a priori bénéficiant de la situation la moins difficile selon l’étude Robert Half Financial Services, 82 % des acteurs de l’industrie financière – soit plus de 8 sur 10 – rencontrent des difficultés de recrutement.

« Les recherches de profils ultra-spécialisés (notamment en actuariat, risques, comptabilité…) requis notamment compte tenu des nouvelles exigences réglementaires et comptables s’avèrent souvent compliqués car ces profils sont pénuriques. Il devient de plus en plus difficile de construire des équipes avec de telles compétences», explique Thierry Mageux.

Problèmes de fidélisation

Face à une économie en pleine mutation pour les professionnels capables d’assumer des fonctions notamment en comptabilité et finance, gestion des risques et conformité, et dans le commercial, tous les acteurs du secteur au niveau international craignent que leurs meilleurs employés ne les quittent pour saisir d’autres opportunités. D’après la même étude, la grande majorité (83 %) des dirigeants du secteur interrogés se disent assez ou très inquiets sur leur capacité à fidéliser leurs meilleurs collaborateurs cette année.

C’est à Hong Kong et Singapour que les cadres dirigeants se déclarent les plus inquiets, où respectivement 93 % et 92 % d’entre eux évoquent la crainte de perdre leurs employés les plus talentueux. Dans chacun des sept pays couverts par l’étude, au moins 76 % des sondés ont exprimé un certain degré d’inquiétude.

« Cette préoccupation en France est réelle. La valeur ajoutée dans le secteur de la banque et de l’assurance repose notamment sur la qualité des personnes qui le composent. On note d’ailleurs des disparités plus fortes qu’avant dans l’octroi des bonus car les enveloppes se réduisant, des choix doivent être faits. » explique Thierry Mageux.

 

Découvrez nos offres d'emploi C/C++ sur ChooseYourBoss.

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :