CadremploiCadresOnlineJobfinanceJobvente
Vous êtes ici : AccueilActualitésDossiers emploiSNCF : À talents spécifiques, alternance spécifique

Zoom sur la SNCF

En mettant l'accent sur la mixité et les jeunes avec notamment la mise en place de formations spécifiques, la SNCF multiplie les plans d'actions pour diversifier son recrutement et prévoit d'embaucher des centaines de nouveaux collaborateurs dans de...

+ Taille du texte -

SNCF : À talents spécifiques, alternance spécifique

Par CadresOnline le | Réagir | soyez le premier à réagir

Habituée à embaucher de jeunes talents sous contrats en alternance, la SNCF va plus loin. Depuis l'an passé, elle met en place des formations spécifiques créées avec de grandes écoles. La première forme des spécialistes des infrastructures, quand le second s'intéresse à l'électronique embarquée.

La SNCF, une entreprise jeune ? Il suffit, pour s'en convaincre, de constater le nombre très élevé de jeunes diplômés parmi les centaines d'ingénieurs embauchés chaque année. Une politique de recrutement qui ne fait pas qu'accueillir ces étudiants après l'obtention de leur diplôme. La spécificité des métiers du rail pousse le groupe à mener de nombreuses actions en faveur de la formation par alternance. L'an passé, 10% des cadres embauchés étaient d'ex-apprentis qui ont suivi, en parallèle, les cursus d'une école d'ingénieur, tout en se voyant confier de véritables tâches, en rapport avec leur formation, dans l'une des divisions de l'entreprise. La même année, 523 nouveaux contrats en alternance ont été signés, dont une grande partie débouchera sur une embauche dans un, deux ou trois ans, selon la formule choisie.

Formations sur-mesure

Cette politique gagnante, qui dure depuis plus d'une décennie, a incité la SNCF à aller plus loin. Et à s'allier avec de prestigieuses écoles pour créer de nouvelles formations, toujours en alternance. Une collaboration qui a débouché en 2009 sur la création d'une nouvelle option « conduite de travaux d'infrastructures ferroviaires » concrétisée grâce à l'appui de l'école d'ingénieurs du Cesi. Vingt élèves sont accueillis depuis le mois de septembre dans cette école d'un nouveau genre pour une durée de trois ans. Un enseignement que Michel Morin, qui a participé au montage de ce projet, juge indispensable. Pour ce responsable du Groupe Gestion des Compétences à Infra SNCF (le département chargé des infrastructures), « un jeune ingénieur doit apprendre à maîtriser les réglementations de sécurité qui s'appliquent aux hommes et aux circulations. Mais aussi des modules plus techniques, comme la maintenance de la voie, la signalisation, l'alimentation caténaire. Et des formations de ce type, on ne les retrouve pas ailleurs ».

Sur les rails d'une embauche

Quant les formations classiques ne sont que partiellement adaptées à ses besoins, l'entreprise n'hésite donc pas à créer des cursus spécifiques. Pour accroître l'efficacité de ses recrutements et la satisfaction des étudiants qui suivent ces formations assorties des meilleures garanties possibles en matière d'embauche. Garanties dont devraient également bénéficier les étudiants du nouveau mastère spécialisé dans l'électronique et l'informatique embarquée. Encore une formation crée par la SNCF qui, cette fois-ci, s'est alliée à l'Eseo pour mener à bien ce nouveau projet.

© Cadresonline.com

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :