CadremploiCadresOnline
Vous êtes ici : AccueilActualitésInterviews recruteursFlorence Méro, DG Ciel et Laure Pourageaud, DRH de Sage en France

Interviews recruteurs

+ Taille du texte -

Florence Méro, DG Ciel et Laure Pourageaud, DRH de Sage en France

Par CadresOnline le | Réagir | soyez le premier à réagir

Sage, une entreprise au féminin

Les femmes trouvent naturellement leur place au sein de Sage. « 44% des collaborateurs de Sage sont des femmes, précise Laure Pourageaud, DRH de Sage en France. Un taux largement supérieur aux chiffres de notre secteur : d'après le Syntec, la branche informatique compterait en effet moins de 30% de femmes. Un équilibre homme/femme qui se vérifie dans tous les métiers exercés au sein de Sage ainsi qu'à tous les niveaux hiérarchiques. Sur des métiers traditionnellement plus masculins, telle que la R&D, comme sur ceux vers lesquels les femmes tendent plus naturellement à s'orienter comme les RH, nous veillons en permanence à respecter un équilibre homme/femme, ajoute Laure Pourageaud. De même, 40% des postes de directions sont occupés par des femmes. » L'activité Ciel illustre ainsi la place occupée par les femmes au sein de l'entreprise. « La moitié des postes de Ciel sont tenus par des femmes, souligne ainsi Florence Méro, Directrice Générale de Ciel. Une équité également valable au sein du Comité de Direction de Ciel dont 3 des 6 membres sont des femmes, affectées à des postes clés : direction financière, direction des services et direction marketing et commerciale de la base installée ».

Une culture féminine historique

Cette représentativité féminine est avant tout le fruit d'une culture implantée de longue date chez Sage. « La place qu'occupent les femmes au sein de notre organisation depuis de nombreuses années a contribué à faire de Sage une entreprise au féminin, poursuit Laure Pourageaud. D'ailleurs, chez Sage, les femmes postulent aussi naturellement que les hommes pour des promotions et n'hésitent pas à faire connaître leur volonté de mobilité interne. »
Au-delà de cette dimension culturelle et volontariste, l'équilibre entre hommes et femmes contribue au développement de l'entreprise. « Les femmes ont un sens des priorités particulièrement ancré dans leur mode de fonctionnement au quotidien, explique à ce sujet Florence Méro. Une approche qu'elles reproduisent souvent dans leur activité professionnelle et qui contribue à leur efficacité au travail. Par ailleurs la sensibilité et l'émotion des femmes permettent de valoriser le capital humain au sein des équipes de collaborateurs. Une dimension d'autant plus importante lorsqu'elles occupent des postes de management ou de leaderschip ».

Une équité portée par le bien-être au travail

Pour entretenir et développer cette équité entre les hommes et les femmes, Sage veille particulièrement à l'équilibre entre la vie personnelle et professionnelle de ses salariés. D'ailleurs, d'après une enquête menée par Ipsos en 2008, près de 70% des collaborateurs Sage sont satisfaits de l'équilibre vie professionnelle/vie privée soit 10 points de plus par rapport à la moyenne nationale. L'engagement de Sage en la matière permet à chacun des collaborateurs et en particulier aux femmes de travailler dans des conditions plus sereines et à mieux évoluer au sein de l'entreprise. «Cet équilibre est le gage d'un épanouissement personnel et professionnel bénéfique à l'ensemble de l'entreprise, précise Florence Méro. D'ailleurs plusieurs collaborateurs de Sage, hommes ou femmes de tous les niveaux hiérarchiques, ont fait le choix de travailler à temps partiel. Un choix suivi par la direction de Sage dans la mesure où il contribue au bien-être, au travail et à l'efficacité de tous ».

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :