CadremploiCadresOnlineJobfinanceJobvente
Vous êtes ici : AccueilActualitésPresse emploiCarrière, salaire et coachingSe présenter en moins d’une minute : mode d’emploi

+ Taille du texte -

Se présenter en moins d’une minute : mode d’emploi

Par Lauriane Cnockaert le | Réagir | 1 commentaire

Que ce soit en entretien d’embauche, sur un salon ou pendant un colloque, se présenter professionnellement est un exercice aussi inévitable que délicat. Trucs et astuces pour viser juste en quelques mots, avec Nicolas Thébault, directeur de projets en recrutement et mobilité chez Amplitude, et fondateur de Tebopro.

Si savoir se présenter est bien sûr utile en entretien de recrutement, cela l’est également au téléphone, dans un salon professionnel, ou plus globalement, en condition de réseautage. D’où l’importance de préparer et de maîtriser cette étape, point d’orgue de toute rencontre.

Viser une présentation de 30 secondes

« Beaucoup pensent que se présenter se fait en 2 ou 3 minutes, pourtant dans la plupart des cas c’est déjà trop long », annonce d’emblée Nicolas Thébault. Privilégiez ainsi la qualité à la quantité avec un pitch d’environ 30 secondes. « Une rencontre laisse très peu de temps pour convaincre. Se présenter en 30 secondes permet d’éveiller la curiosité de votre interlocuteur et lui donne envie d’en savoir plus, sans le noyer sous trop d’informations. »

Être synthétique est d’autant plus important lors d’un entretien téléphonique ou sur un salon. Au téléphone, une présentation concise et pertinente incitera le recruteur à troquer la conversation téléphonique avec un échange en face-à-face. Même principe pour le salon : entre brouhaha et foule, mieux vaut être prêt à se présenter en une quinzaine de mots.

Un pitch en 4 étapes

  1. Commencez votre présentation par l’inévitable duo : votre prénom et nom. Énoncez-les clairement et assurément. Éventuellement avec une information (lieu d’une première rencontre, contact comment…) qui pourrait aider votre interlocuteur à ne pas oublier votre patronyme.
  2. Différenciez-vous aussitôt en exposant votre domaine de compétences. « Il est judicieux de le dévoiler grâce à un slogan percutant pour pousser l’interlocuteur à s’y intéresser », précise Nicolas Thébault. Au même titre qu’un slogan publicitaire, privilégiez des mots clés qui définissent votre expertise. Un commercial expérimenté peut par exemple opter pour « propulseur de ventes » ou « décrocheur de contrats », et laissez ainsi l’interlocuteur visualiser sympathiquement l’activité tout en restant curieux.
  3. 3.    Illustrez ensuite avec l’une de vos réalisations probantes, chiffres à l’appui. Misez sur une action valorisante dont les retours sont quantifiables, par exemple notre commercial pourra citer un gros contrat gagné récemment dans un contexte très concurrentiel. Veillez à afficher votre gout pour votre métier : gestuelle dynamique, sourire aux lèvres, montrez-vous fiers de vos résultats.
  4. Concluez le tout en dévoilant quelque peu votre personnalité. « Mettez par exemple en avant un centre d’intérêt qui peut donner au recruteur un éclairage sur votre personnalité et votre façon de travailler. » Le sport d’équipe peut notamment être le reflet de compétences dans le management.

Profiter des feedbacks

Toute occasion est bonne à prendre pour faire progresser votre pitch : ne lésinez pas sur les avis et feedbacks de vos interlocuteurs. Plus la présentation sera revue et travaillée, plus elle saura convaincre !

Lauriane Cnockaert © Cadresonline.fr – Février 2012.

 

Découvrez nos offres d'emploi Java sur ChooseYourBoss.

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Par Tahina
[La question des salaires, ndlr] est une question à laquelle il faut s\'attendre, donc il faut la préparer en amont en consultant les conventions collectives en interrogeant des personnes que l\'on connait et qui occupe un poste similaire. C\'est une question qui souvent est pose9e pour déstabiliser le la candidat(e). Les budget sont bien souvent ric-rac et la réponse attendue influencera guerre le recruteur. C\'est une question sensible à laquelle il ne faut pas se sentir déstabiliser, le salaire c\'est souvent tabou. Sous prétexte que l\'on veut le poste il ne faut pas se sous évaluer. Pour ma part je répondrai en donnant une fourchette de salaire et en argumentant.

Vous devez renseigner tous les champs :