CadremploiCadresOnlineJobfinanceJobvente
Vous êtes ici : AccueilActualitésPresse emploiEtudes, sondages et enquêtesCombien gagnent les geeks ?

+ Taille du texte -

Combien gagnent les geeks ?

Par CadresOnline le | Réagir | soyez le premier à réagir

Le cabinet de recrutement Urban Linker vient de publier son étude salariale des profils techniques pour le secteur Internet. Six domaines sont examinés à la loupe : PHP, JAVA & .NET, front end, big data, mobile, et enfin UI & UX.

Développeur PHP

Seuls les profils juniors accusent une baisse de leur moyenne salariale du fait de l’augmentation continue du nombre d’autodidactes se dirigeant sur la filière du développement web. Le lancement de plusieurs formations spécialisées devrait rééquilibrer les salaires des nouveaux entrants dans les années à venir.

Le salaire : de 28 000 euros brut par an pour un débutant à 65 000 pour un expert ayant une expérience sur des frameworks de type Symfony 2 par exemple.

Développeur JAVA & .NET

Que ce soit en Java ou en .NET, les salaires de départ des profils juniors sont élevés car ils correspondent dans la majorité des cas à des profils issus de formation bac +5 :

- JAVA : Les juniors ont souvent un intérêt et une auto-formation à Android qui leur donne une double compétence et augmente donc le niveau de salaire. 
- .NET : la forte croissance des demandes de profils .NET Webform liée à l’évolution du SAAS, du cloud et des logiciels applicatifs (au profit du winform) a eu un impact direct sur l’augmentation globale des recherches de profils .NET.

Le salaire : de 35 000 euros brut par an pour un junior à 65 000 euros pour un chef de projet.

Développeur front end

Une augmentation des salaires est notable, notamment du fait de 3 facteurs :

  • L’émergence du multi-device qui implique la maîtrise des aspects de responsive web design en particulier avec Bootstrap Twitter.
  • L’évolution des expériences et interfaces utilisateurs.
  • La montée en puissance de JavaScript en particulier, liée à sa démocratisation et à l’éclosion de nouvelles librairies / frameworks comme Backbone.js, Angular.js, Ember, Knockout.js ...

Le salaire : entre 26 000 euros brut par an (débutant) et 65 000 euros brut par an (expert / architecte).

Développeur big data

Le « big data » est relativement nouveau. En France, ce marché n’étant pas encore mature, il n’existe actuellement que deux postes clairement identifiés comme appartenant véritablement au monde du « big data » : le développeur data analyst et le développeur data scientist.

Le salaire : de 35 000 euros brut par an pour un data analyst débutant à 75 000 euros brut par an pour un data scientist confirmé.

Développeur mobile

La demande des appli mobiles reste en croissance mais elle a été plus faible cette année. L’émergence de certaines technologies a permis de développer des sites mobiles de qualité plus facilement, ce qui a réduit la demande de profils pour le développement d’une application mobile.

Ces profils restent demandés par les recruteurs, mais les entreprises sont plus exigeantes sur les compétences des développeurs rencontrés, du fait d’un marché plus mature et d’utilisateurs finaux plus avertis. Ainsi, on observe une stagnation des salaires.

Le salaire : entre 35 000 et 65 000 euros brut par an en fonction de l’expérience.

Métiers UI & UX

Cette nouvelle section est liée à l’interface et à l’expérience utilisateur, en particulier vers trois métiers : l’ergonome (UX Designer), le Designer d’Interaction (UI Designer), l’architecte de l’information. Ce sont des métiers jeunes qui ne dépassent pas les 10 ans d’existence et qui sont de plus en plus demandés sur le marché. Ces métiers se situent entre prestation informatique et création graphique. Ces professions sont majoritairement présentes au sein des agences et tendent à s’accroître chez l’annonceur au détriment d’un statut de freelance.

La rareté de certaines compétences et l’expertise sont des points qui peuvent aboutir à une surenchère sur le marché en particulier les profils d’ergonome ou d’architecte de l’information.

Le salaire : entre 28 000 et 65 000 euros brut par an.

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :