CadremploiCadresOnlineJobfinanceJobvente
Vous êtes ici : AccueilActualitésPresse emploiEtudes, sondages et enquêtesLes salaires de l’immobilier en 2011

+ Taille du texte -

Les salaires de l’immobilier en 2011

Par CadresOnline le | Réagir | 1 commentaire

Comme chaque année, Hudson, l’un des leaders du conseil en recrutement et en management des talents, vous donne accès en exclusivité à la synthèse de son étude annuelle sur les rémunérations des cadres de l’immobilier en 2011.

1/ L’historique de l’enquête « Les Salaires de l’Immobilier »


Depuis 1995, Hudson Immobilier & Construction, division spécialisée du cabinet international de conseil en recrutement et ressources humaines Hudson réalise une étude sur les rémunérations des cadres de l’immobilier reconnue de la profession, publiée jusqu’en avril 2006 dans un support spécialisé à partir de la collecte des informations que les professionnels communiquent lorsqu’ils sont reçus.


En 2007, Hudson Immobilier & Construction, souhaitant proposer l’indicateur le plus précis possible, a établi un partenariat avec un cabinet spécialisé en études de rémunérations.
La première étude « Les Salaires de l’Immobilier » issue de ce premier partenariat est sortie fin novembre 2007 ; elle est désormais réalisée sur de nouvelles bases et paraît entre septembre et novembre de chaque année.


L’étude n’est pas sortie en 2009 du fait de la crise, les DRH ayant eu d’autres priorités que de renseigner les grilles de l’institut spécialisé. Un nouveau partenariat a été établi en 2010 avec un autre spécialiste reconnu des études de rémunérations, constituant ainsi un véritable «tandem » professionnel : Aon-Hewitt / Hudson. Fin 2010, une enquête concernant les salaires dans les métiers de la promotion immobilière exclusivement, était réalisée pour six des plus grands promoteurs nationaux.

2/ L’Enquête « Les Salaires de l’Immobilier Hudson / Aon –Hewitt 2011 »


L’étude sur les salaires 2011 dans les principaux métiers de la promotion immobilière vient de sortir, réalisée par Aon-Hewitt en étroite collaboration avec Hudson Immobilier & Construction.
4497 données ont été recueillies auprès de quinze sociétés dans les « filières » :

- Promotion immobilière résidentielle (17 fonctions évaluées),
- Promotion immobilier d’entreprise (17 évaluations et 3 fonctions support évaluées),
- Administration de biens logement (3 fonctions étudiées),
- Gestion pour compte propre et Property Management Immobilier d’entreprise (12 fonctions étudiées),
- Investissement et Asset-Management (14 fonctions évaluées),
- Immobilier du Commerce et de la Distribution (13 évaluations),
- enfin, « toutes filières » pour 9 fonctions support « holding ».
Le conseil et la transaction en immobilier d’entreprise n’ont pu être traités du fait d’une insuffisance de sociétés participantes.

 

3/ Les observations :


La Promotion Immobilière : des situations diversifiées, des rémunérations élevées
Pour cette filière, une étude sur les principaux postes a été réalisée fin 2010 à la demande d’un opérateur national. Les constats suivants ont été faits en fin d’année 2010 par rapport à 2007, année de référence car non impactée par la première crise :

Hausses sensibles par rapport à 2007 :


- En promotion résidentielle pour les développeurs, les directeurs techniques et les responsables de programme (de l’ordre de +10% en moyenne).
- En immobilier d’entreprise pour toute la fonction programme et les managers avec un constat : de fortes progressions pour les jeunes, une quasi stagnation pour les confirmés.
Mais d’autre part :
- De nombreuses fonctions n’ont pas encore retrouvé leur niveau de 2007 (écarts de l’ordre de -10% à -15% pour les revenus perçus en 2010).
En un an, depuis cette étude 2010 nous observons notamment les évolutions suivantes :

Dans la promotion résidentielle :
Croissance des rémunérations :
- Pour les directions de centre de profit (dépassant 10%): directeur d’agence (250/500 logements) à un niveau médian 2011 de 118 K€ de rémunération globale brute annuelle intégrant participation et intéressement + VL de fonction dans 89% des cas à 44 ans, directeur de territoire (500/1000 logements) pour 150 K€ + VL à 86% à 48 ans, directeur de région (plus de 1000 logements) pour 223 K€ + VL à 72% à 49 ans.

- Pour le directeur de programmes manager (croissance dépassant 10%) : niveau médian de 91 K€ + VL à 75% à 44 ans.
- Dans une moindre mesure, pour le directeur technique/travaux (croissance de l’ordre de 10%), pour une rémunération annuelle globale de 94 K€ + VL à 75% à 48 ans.
Stabilité :
- Pour le jeune développeur par rapport à 2010 (28 ans, niveau médian de 42 K€, mais niveau encore inférieur de plus de 25% par rapport à 2007),
- Le responsable de programmes (31 ans, 50 K€ de rémunération médiane),
- Le directeur commercial régional (43 ans, 116 K€, VL de fonction dans 77% des cas).

Tendance à la baisse :


- Pour le directeur du développement (39 ans, 87 K€ + VL à 78%).
Dans la promotion en immobilier d’entreprise :
Croissance des rémunérations :
- Par rapport à 2010 et 2007, pour le responsable de programmes (54 K€ de niveau médian à 31 ans + VL à 43%), le directeur de programmes « expert » (86 K€ à 43 ans + VL à 74%), le directeur de programmes manager (118 K€ à 40 ans, + VL à 67%).
- Par rapport à 2010 pour le directeur du développement, avec une hausse dépassant 15% (119 K€ à 41 ans + VL à 84%), qui rattrape ainsi une grande partie du retard par rapport à 2007. L’écart par rapport à 2007 se réduit à -10%.
Stabilité :
- Pour le directeur technique, qui reste mieux payé que son collègue du logement, étant très souvent ingénieur (101 K€ à 46 ans +VL de fonction dans la quasi-totalité des cas).
- Pour le directeur commercial / relations investisseurs – utilisateurs (127 K€ à 47 ans + VL).
- Pour le développeur-monteur, qui reste encore en deçà de ce qu’il gagnait en 2007, avec une rémunération médiane de 56 K€ à 30 ans.

Tendance à la baisse :


- De l’ordre de 10% par rapport à 2010 pour le directeur du département immobilier d’entreprise, qui avait néanmoins enregistré une forte hausse en 2010 par rapport à 2007. Il est payé, en médian, 154 K€, + VL dans 86% des cas, à 45 ans.Le Property-Management : érosion des rémunérations versus stabilité pour les gestionnaires, évolutions sensibles pour les managers.


- Bien que très demandé, le gestionnaire en immobilier d’entreprise, sans doute du fait de la baisse tendancielle du niveau des honoraires, ne voit pas une croissance nette de sa rémunération par rapport à 2007 ; au moins est-il plus stable dans son métier en période de tempête.

Ainsi est-il à 40 K€ à 34 ans en niveau médian, à 46 K€ à 50 ans pour le troisième quartile. Le gestionnaire confirmé intégré chez un institutionnel est à 48 K€ à 42 ans de niveau médian, à 54 K€ à 48 ans pour le troisième quartile. En fin de carrière, les niveaux peuvent monter jusqu’à 65 K€.

- Le responsable de portefeuille est à 62 K€ à 44 ans, le directeur ou chef de service, à 77 K€, + VL dans 22% des cas, et peut monter à plus de 80 K€ voire à près de 100 K€ pour les mieux payés d’entre eux. Preuve, sans doute, de forts besoins en managers, difficiles à satisfaire, ces derniers sont les seuls à avoir vu leur rémunération évoluer sensiblement depuis 2007 (plus de 10%).


L’Asset et l’Investment - Management : une bonne résistance puis une reprise du recrutement de « seniors », même si les niveaux de 2007 n’ont pas été retrouvés.


Croissance de la rémunération par rapport à 2007:


- Pour l’asset-manager confirmé, à hauteur d’au moins +15% à un niveau médian de 76 K€ à 37 ans. Par contre, quand il s’agit d’une grande foncière ou d’un fonds anglo-saxon, le niveau de 2007 n’a pas été retrouvé, sans doute du fait de variables très élevés intégrant souvent des « carried interests » à cette époque.


Stabilité :

- Pour le directeur de l’asset-management (142 K€ à 42 ans + VL dans 77% des cas) et pour le directeur d’opérations AMO/MOD (92 K€ à 45 ans + VL dans 42% des cas).
Baisse :
- Pour le responsable commercial location/relocation par rapport à 2007 (69 K€ à 41 ans, jusqu’à 95 K€ à 58 ans dans le troisième quartile).
L’Immobilier du Commerce et de la Distribution : érosion dans la gestion, une bonne résistance dans la commercialisation l’expansion et la promotion en urbanisme commercial.
- Le directeur d’exploitation des centres commerciaux est à 84 K€ à 42 ans en médian, 90 K€ à 47 ans dans le troisième décile. Quelques exceptions très au dessus. Voiture de fonction généralisée.
- La commercialisation locative auprès des enseignes se porte bien, avec un négociateur rémunéré en médian 67 K€ à 35 ans, et son directeur commercial, 119 K€ à 42 ans. Ce dernier dispose d’un VL de fonction dans 88% des cas.
- De même pour le développement des enseignes: le responsable/directeur expansion est rémunéré 91 K€ à 45 ans en médian, avec des écarts importants pour les mieux payés d’entre eux.
- En promotion spécialisée urbanisme commercial, les responsables et directeurs de programmes sont respectivement payés 80 K€ et 104 K€ à 36 et 42 ans en médian, avec un VL de fonction dans 40% et 85% des cas.

 

4/ Les perspectives 2012 :


Dans un environnement aussi volatile du contexte économique en général, immobilier en particulier, il est bien difficile de prévoir quelles seront les évolutions en matière de rémunération dans les différents métiers de l’immobilier. Les choses ont déjà changé depuis le relevé des informations ayant permis de réaliser cette étude et force est de reconnaître que les perspectives 2012 ne sont guère enthousiasmantes à ce jour.

Dans l’immobilier du commerce et la distribution, le luxe devrait poursuivre son développement à l’international, les marques françaises ayant des besoins pour leur développement-expansion, l’aménagement de leurs magasins et « flagships », la réalisation et l’extension de leurs sites de production et stockage-logistique, en France et en Europe.
Il devrait en être de même pour un certaine nombre d’enseignes, y compris en matière de restauration et d’hôtellerie, bien positionnées par rapport au contexte de crise.
Les niveaux de rémunération devraient se maintenir avec une incertitude toutefois sur la promotion.


Les fonds d’investissement étrangers, les « family-offices » et le « private equity », les investisseurs en fonds propres, vont continuer à rechercher des produits sécurisés « core », comme en 2011, or le marché est aujourd’hui plus limité par l’offre de produits correspondants que par la demande, potentiellement toujours très forte car beaucoup de fonds propres sont prêts à s’investir, la France restant un « Royaume » reconnu et recherché pour les placements sécurisés en ces périodes de crise. Donc il y a de fortes probabilités que l’investissement reste au même niveau que celui de l’année 2011, caractérisé par des investissements « core », soit 11 à 14 milliards d’euros, réalisés pour la plupart sans financement bancaire et sans baisse de prix.

Stabilité des rémunérations chez les investisseurs en fonds propres, chez les asset-managers; des problèmes chez les investisseurs à effet de levier.
La promotion résidentielle va probablement souffrir, même si on peut penser que la chute de l’activité peut être atténuée par l’effet d’aubaine de l’arrêt de l’investissement locatif Scellier au 31/12/2012. Par ailleurs d’autres produits de rendement tels que les résidences gérées vont probablement poursuivre leur développement.
Les équipes de développement, fortement reconstituées de mi-2009 à mi-2011 pourraient être touchées.

Pour la plupart des promoteurs nationaux et des spécialistes de la promotion en immobilier d’entreprise l’heure du redéploiement était arrivée et comme d’habitude en matière de promotion en immobilier d’entreprise, tous les opérateurs reprenaient leurs projets au même moment.
Las, la relance des activités de développement en immobilier d’entreprise a été stoppée net après les évènements de l’été, et les projets de réorganisation ont été ajournés, à de rares exceptions près pour des remplacements de poste essentiellement. Il ne faut donc pas attendre de grands mouvements en matière de développement, par contre les « clés en main » et les projets en cours vont continuer à alimenter les équipes de direction de programmes et de réalisation.

La méthodologie de l’Enquête « Les Salaires de l’Immobilier » La société spécialisée, en collaboration avec Hudson Immobilier & Construction, a élaboré les référentiels spécifiques aux métiers et établi une liste « d’utilisateurs » à contacter pour constituer « le Club utilisateurs ».

 

Chaque membre du club (qui souscrit une participation pour cela) se voit adresser la grille des fonctions à évaluer qui correspondent à ses métiers afin de compléter les différentes composantes des rémunérations pratiquées chez lui avec un engagement de délai. L’ensemble des données sont traitées par métier selon les référentiels pour établir l’étude détaillée qui est adressée confidentiellement à chaque membre du club utilisateurs au cours du mois de novembre. Les évaluations obtenues prennent en compte, de par la méthodologie utilisée, la rémunération 2011 (salaire brut au 1/04/2011, variable individuel versé en 2011, participation et intéressement touchés en 2011) pour l’ensemble des professionnels en poste.

 

L’enquête complète livrée aux membres du « Club utilisateurs » détaille tous les éléments de la rémunération, ainsi que les profils des titulaires (âge, ancienneté), les caractéristiques de la fonction (effectif supervisé, volume d’affaires géré, report hiérarchique, niveau de maîtrise), d’autres éléments (mise à disposition d’un véhicule de fonction, éligibilité à un plan de stock options/actions gratuites, prévoyance, retraite supplémentaire, augmentations individuelles…).

 

L’étude complète présente un étalonnage qui va du premier décile (10% des rémunérations lui sont inférieures, 90% supérieures) au neuvième décile (90% inférieures, 10% supérieures), en passant par le premier quartile (25% inférieures, 75% supérieures), la médiane (50% / 50%), le troisième quartile (75% /25%). Un résumé des rémunérations observées est ensuite publié sous une forme proche de celle des études antérieures. Bien entendu, la valeur ajoutée de l’étude complète, uniquement adressée aux membres du club, qui ont donc souscrit, est évidente, tant au niveau quantitatif (décomposition des résultats en moyenne, médiane, quartiles…), qu’au niveau qualitatif (composition des avantages en nature, analyse des rémunérations variables…), autant d’informations détaillées qui ne figurent pas dans les publications.

 

 

En conclusion, cette évolution s’est traduite par un apport évident : une méthodologie rigoureuse intégrant l’ensemble des professionnels en poste, dont une synthèse continue à être publiée chaque année selon un standard proche de celui des années précédentes, une parution au dernier trimestre, au moment d’élaborer les budgets, enfin, une étude détaillée, quantitativement et qualitativement, réservée aux membres du club utilisateurs.

 

Extrait de l' Enquête Hudson / Aon Hewitt sur les salaires de l’Immobilier en 2011

Données Filière Libellé fonction Q1 (1er Quartile) € Médiane € Q3 (3ième Quartile) € % Bénéficiaires VL fonction
Salaire annuel de base Promotion immobilière  Immobilier résidentiel Développeur 29 900 36 000 40 040 15%
Revenu Annuel Global (dt Commissions, Bonus, Intéressement et participation) 36 000 41 582 48 227
Age 26 28 30
Salaire annuel de base Promotion immobilière  Immobilier résidentiel Directeur du développement 52 254 63 018 73 359 78%
RAG 68 114 86 976 117 139
Age 35 39 46
Salaire annuel de base Promotion immobilière  Immobilier résidentiel Responsable de programmes 37 895 41 730 48 100 46%
RAG 44 535 49 520 57 899
Age 28 31 35
Salaire annuel de base Promotion immobilière  Immobilier résidentiel Directeur de programmes 52 650 58 121 64 272 80%
RAG 64 341 72 564 83 643
Age 34 38 47
Salaire annuel de base Promotion immobilière  Immobilier résidentiel Directeur de programmes manager 62 069 70 005 90 353 75%
RAG 72 488 91 724 105 785
Age 37 44 50
Salaire annuel de base Promotion immobilière  Immobilier résidentiel Directeur d'agence (250/ 500) 78 650 82 810 90 440 89%
RAG 107 813 117 956 130 478
Age 39 44 49
Salaire annuel de base Promotion immobilière  Immobilier résidentiel Directeur de territoire (500 / 1000 logements) 91 000 100 100 114 400 86%
RAG 124 779 150 258 167 453
Age 42 48 52
Salaire annuel de base Promotion immobilière  Immobilier résidentiel Directeur de région (>1000 logements) 121 243 133 250 147 939 72%
RAG 197 944 223 400 252 320
Age 47 49 52
Salaire annuel de base Promotion immobilière  Immobilier résidentiel Directeur Technique/travaux 63 700 72 930 87 230 75%
RAG 77 841 93 627 107 361
Age 43 48 55
Salaire annuel de base Promotion immobilière  Immobilier résidentiel Négociateur / conseiller commercial / vendeur 14 066 15 602 18 180 4%
RAG 49 813 73 826 94 902
Age 33 41 49
Salaire annuel de base Promotion immobilière  Immobilier résidentiel Responsable des ventes / chef des ventes 21 320 35 750 40 001 43%
RAG 64 725 79 175 100 858
Age 36 40 48
Salaire annuel de base Promotion immobilière  Immobilier résidentiel Directeur Cial régional vente assise / vente debout 33 150 55 000 70 499 77%
RAG 98 219 116 097 127 431
Age 39 43 49
Salaire annuel de base Promotion immobilière  Immobilier résidentiel Directeur Cial/Directeur Vente réseau/Vente invest. 90 000 100%
RAG 131 745
Age 43
13
Salaire annuel de base Promotion immobilière  Immobilier d entreprise Développeur / monteur 46 189 17%
RAG 55 631
Age 30
Salaire annuel de base Promotion immobilière  Immobilier d entreprise Directeur du développement 70 395 85 800 94 373 84%
RAG 91 617 118 719 131 959
Age 39 41 51
Salaire annuel de base Promotion immobilière  Immobilier d entreprise Responsable de programmes 41 600 43 901 51 350 43%
RAG 50 237 54 067 62 423
Age 28 31 37
Salaire annuel de base Promotion immobilière  Immobilier d entreprise Directeur Programmes expert 56 547 66 300 83 375 74%
RAG 72 298 85 966 106 343
Age 37 43 52
Salaire annuel de base Promotion immobilière  Immobilier d entreprise Directeur de programmes manager 63 907 86 959 92 901 67%
RAG 76 891 118 269 134 511
Age 36 40 48
Salaire annuel de base Promotion immobilière  Immobilier d entreprise Directeur Technique / Travaux 73 750 85 000 109 196 86%
RAG 86 814 101 122 128 984
Age 42 46 55
Salaire annuel de base Promotion immobilière  Immobilier d entreprise Directeur commercial / relation investisseurs - 96 957 100%
RAG utilisateurs 127 262
Age 47
Salaire annuel de base Promotion immobilière  Immobilier d entreprise Directeur du département Immobilier d'entreprise 92 521 99 450 121 550 100%
RAG 115 242 154 358 178 560
Age 39 45 50
Salaire annuel de base Promotion immobilière  Immobilier d entreprise Directeur Général Immobilier d'entreprise 130 000 160 225 174 450 100%
RAG 183 719 246 613 421 008
Age 44 47 54
9
Salaire annuel de base Gestion immobilière pour compte propre Gestionnaire de patrimoine confirmé 39 049 45 377 52 065 2%
RAG 43 117 48 457 54 099
Age 35 42 48
1
Salaire annuel de base Gestion immobilière  Property Management Immobilier d entreprise Gestionnaire 31 004 35 823 41 215 0%
RAG 35 489 40 494 45 508
Age 31 34 50
Salaire annuel de base Gestion immobilière  Property Management Immobilier d entreprise Responsable de portefeuille 50 292 53 563 58 116 13%
RAG 57 844 62 284 67 931
Age 37 44 50
Salaire annuel de base Gestion immobilière  Property Management Immobilier d entreprise Directeur ou chef de service 58 181 65 000 68 118 22%
RAG 61 543 76 626 81 151
Age 37 42 49
Salaire annuel de base Gestion immobilière  Property Management Immobilier d entreprise Directeur Property Management 98 332 88%
RAG 147 352
Age 43
Salaire annuel de base Gestion immobilière  Property Management Immobilier d entreprise Responsable technique 42 430 47 227 52 130 26%
RAG 47 300 54 059 61 405
Age 38 45 53
5
Salaire annuel de base Gestion immobilière  Administrateurs de biens logement Gestionnaire immobilier (Copro et Gestion locative) 27 320 31 850 38 515 0%
RAG 27 572 32 144 44 298
Age 31 42 45
Salaire annuel de base Gestion immobilière  Administrateurs de biens logement Directeur d'unité 52 507 59 377 71 032 33%
RAG 56 692 73 889 92 532
Age 36 39 48
2
Salaire annuel de base Asset management Asset-manager confirmé 49 514 59 304 71 144 0%
RAG 63 626 76 131 88 886
Age 32 37 45
Salaire annuel de base Asset management Asset-manager confirmé grandes foncières 58 938 65 018 70 001 50%
RAG 67 461 79 186 88 924
Age 32 34 46
Salaire annuel de base Asset management Directeur de l'asset -management / gestion d'actifs 83 828 105 651 131 258 77%
RAG 105 866 141 805 186 203
Age 35 42 50
Salaire annuel de base Asset management Directeur d'opérations / technique MO 71 716 75 852 105 344 42%
RAG 86 845 91 799 128 990
Age 41 45 46
Salaire annuel de base Asset management Responsable commercial location / relocation 50 232 58 312 77 948 11%
RAG 55 182 68 982 95 270
Age 34 41 58
5
Salaire annuel de base Immobilier Commerce distribution Directeur d'exploitation centres commerciaux 60 645 65 000 75 534 100%
RAG 74 189 84 121 90 428
Age 38 42 47
Salaire annuel de base Immobilier Commerce distribution Consultant / négociateur centre commercial 45 750 53 300 66 905 47%
RAG confirmé 53 686 67 272 83 903
Age 31 35 43
Salaire annuel de base Immobilier Commerce distribution Directeur commercial location / relocation, 84 500 99 450 110 000 88%
RAG merchandising…. 111 979 118 608 130 682
Age 38 42 51
Salaire annuel de base Immobilier Commerce distribution Directeur/Responsable expansion 66 909 79 375 91 566 92%
RAG 77 676 91 035 108 563
Age 39 45 51
Salaire annuel de base Immobilier Commerce distribution Responsable de programmes 38 948 63 860 71 679 40%
RAG 49 416 78 940 92 687
Age 27 36 39
Salaire annuel de base Immobilier Commerce distribution Directeur de programmes 70 000 78 000 94 900 85%
RAG 90 936 103 965 114 731
Age 39 42 45
Salaire annuel de base Immobilier Commerce distribution Directeur général de l'immobilier commercial, 115 005 135 000 146 900 89%
RAG Directeur du département Immobilier commercial. 171 431 191 782 214 000
Age 49 50 53
7
Salaire annuel de base Toutes filières Directeur Administratif et financier 81 074 109 534 124 359 80%
RAG 99 501 139 087 166 124
Age 38 45 50
Salaire annuel de base Toutes filières Directeur des systèmes d'information 71 653 82 469 91 866 43%
RAG 89 655 98 878 124 298
Age 39 51 54
Salaire annuel de base Toutes filières Directeur Juridique 66 912 77 805 119 723 36%
RAG 76 068 103 571 137 305
Age 38 43 48

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Par Juristique.org
Étude intéressante mais c'est oublier que l'ensemble salaires des salariés sont encadrés par des conventions que ça soit la convention de l'immobilier ou celle de la promotion immobilière.

Vous devez renseigner tous les champs :