CadremploiCadresOnline
Vous êtes ici : AccueilActualitésPresse emploiEtudes, sondages et enquêtesPériode d’essai : la génération Y change la donne

+ Taille du texte -

Période d’essai : la génération Y change la donne

Par CadresOnline le | Réagir | soyez le premier à réagir

Un salarié sur deux envisage de quitter son entreprise pendant la période d’essai ! Une étude révèle les raisons de ce phénomène. La génération Y aurait davantage tendance à prendre la poudre d’escampette …

« La période d’essai permet à l’employeur d’évaluer les compétences du salarié dans son travail », mais aussi « au salarié d’apprécier si les fonctions occupées lui conviennent », indique le Ministère du Travail. Or « un salarié sur deux a failli quitter son entreprise pendant sa période d’essai » ! L’étude du cabinet de recrutement Mercuri Urval sur l’intégration des collaborateurs dans l’entreprise dévoile aussi le pourquoi : « 50 % d’entre eux ont souhaité quitter leur poste à cause de divergences de vues ». La génération Y ne perçoit pas le travail de la même façon que les générations précédentes, voilà pourquoi c'est dès la période d'essai que les managers doivent savoir les appréhender. 

La génération Y : pas les mêmes attentes  

Parce qu’ils n’ont pas la même approche du travail, les jeunes chamboulent la définition de la période d’essai telle que les managers l’on toujours vécue. Avec les jeunes nouveaux arrivants, il va falloir faire différemment. Première chose à savoir : ils n’ont pas du tout les mêmes attentes du travail.  

Des attentes et comportements différents

Baby-boomers

Génération Y

Loyauté

Contrat

Autorité par le titre

Autorité par les compétences

Crédibilité = stabilité

Crédibilité = diversité

La reconnaissance par la fidélité

Retour rapide sur investissement

Développement professionnel = grimper dans les échelons

Développement professionnel = expériences excitantes et variées

Source : Etude Mercuri Urval, janvier 2012.

Réinventer la période d'essai 

L’étude Mercuri Urval livre quelques mesures à prendre dès la période d’essai avec les jeunes. Sachant qu’ils n’ont pas le même rapport à l’autorité, l’étude conseille de « passer du management hiérarchique au management d’influence » et insiste sur la « nécessité de renforcer la proximité ».

Les salariés de la génération Y ne sont pas motivés par les mêmes choses. Pour les initiateurs de l’étude, il faut donc reconstruire le système de motivation en sachant que « la génération Y déteint sur l’ensemble », et que « l’adhésion ne se fait que par le libre choix des individus ».

Le rôle clé des managers

« Pendant la période d’intégration de nombreux collaborateurs se mettent énormément de pression pour faire leur preuve et être opérationnels très rapidement. C’est donc le rôle des managers et des ressources humaines de maîtriser cette pression pour bien réussir toutes les étapes d’une bonne intégration », précise Philippe Fresse, directeur du département Commerce et Distribution chez Mercuri Urval. D’où l’importance pour les managers de bien comprendre les nouvelles attentes de cette génération, et de mettre en place de véritables processus d’intégration, ce que font seulement 35 % des entreprises.

Elodie Buzaud © CadresOnline.com - 30 janvier 2012

 

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :