CadremploiCadresOnlineJobfinanceJobvente
Vous êtes ici : AccueilActualitésPresse emploiMétier et formationLes nouveaux métiers du digital

+ Taille du texte -

Les nouveaux métiers du digital

Par CadresOnline le | Réagir | soyez le premier à réagir

Clémentine, cabinet de conseil en recrutement spécialisé dans les métiers du web, présente les nouveaux métiers du digital : data scientist, architecte big data et expert en data visualisation. Ces profils sont particulièrement recherchés par les entreprises brassant un nombre colossal de données d’origines multiples.

Data Scientist

Missions : Comprendre et analyser le nombre important de données qu’Internet génère et sur lequel une entreprise doit capitaliser. « Traduire » ces données en comportements et en profils. Cela peut être des comportements d’achats, des comportements routiers voire des comportements météo, boursier, etc. Benjamin Stanislas, psycho-sociologue et consultant chez Clémentine, explique : « pour être un data scientist reconnu et recherché, il faut nécessairement être un expert en analyse de données, mais en même temps posséder des qualités personnelles essentielles. Il faut être très connecté, avec des usages aussi numériques que possible, dans ses relations, consommations, informations… »

Entreprises cibles : MFG Labs, IMS Health, Deezer, Mesagraph, 1000 Mercis.

Rémunération : 58 – 75K€

Architecte Big Data

Missions : Les récentes évolutions du Web et la capacité des internautes à y laisser des traces exploitables a généré une incroyable masse de données non structurée.
Un expert big data est un développeur capable de construire des architectures informatiques distribuées, d’y distribuer ces données et de développer les index nécessaires pour retrouver et rendre disponibles ces données très rapidement.

Entreprises cibles : IBM, EMC, DELL, Oracle, Thales.

Rémunération : 65 – 80 K€

Expert Data Virtualisation

Missions : Il ne s’agit ni plus ni moins que de présenter les chiffres de façon à aider le manager à décider correctement et rapidement. Cet expert s’appuie sur des solutions telles que Tableau Software et offre des reportings très visuels. A la frontière entre le décisionnel trop sectorisé dans l’entreprise et le graphisme très créatif, la data visualisation offre la possibilité de voir son marché d’un seul coup d’œil et de faire naviguer son activité en eaux parfois un peu troubles.

Entreprises cibles : SSII spécialisées dans le décisionnel comme Keyrus, Business & Décision.

Rémunération : 43 – 53 K€, jusqu’à 70 K€ pour un candidat maîtrisant la modélisation des données, les analyses et la visualisation.

Nouveaux métiers, nouvelles compétences

Il n'existe aujourd'hui aucune formation complète pour occuper ces postes. Il faut une formation de base adaptée, une expérience solide et une très bonne connaissance du web. Souvent, la formation initiale est complétée par une formation dans une école numérique ou un cycle court.

Il est demandé aux personnes qui occupent ce type de poste d'être des « super managers » sachant faire évoluer les pratiques : des experts du web et des personnes capables d'accompagner le changement. Ils doivent savoir donner envie de réaliser la transition numérique. Dans les entreprises traditionnelles qui effectuent un passage au numérique, on ne change pas l’ensemble des collaborateurs en poste par des profils web. Il faut donc accompagner les "anciens". C’est pourquoi ces managers devront également être de bons pédagogues.

 

Découvrez nos offres d'emploi Ruby sur ChooseYourBoss.

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :