CadremploiCadresOnline
Vous êtes ici : AccueilCoachingConseils carrièreDe la prolifération des « coachs »…

+ Taille du texte -

De la prolifération des « coachs »…

Par CadresOnline le | Réagir | 1 commentaire

Publicités, vitrines, magazines, le mot « coach » est partout : coachs banque, coachs téléphone, coachs de danse, de chant, de diététique, love coachs, coachs de tout et de rien. Comment repérer une vraie posture coach parmi tant d’impostures ?

La grande majorité des coachs auto-proclamés sont le plus souvent des consultants qui s’ornent de ce titre qui est dans l’air du temps. D’autres personnes fondent leur pratique après des formations de six jours ou des séminaires de soixante stagiaires où le nombre fait qu’elles assistent plus à de l’animation au coaching qu’à un réel transfert de compétences. Dans ce contexte, il est difficile de reprocher aux détracteurs du coaching de se faire entendre : il y a effectivement beaucoup d’imposture. Pourtant, devant certains points de vue aussi partiels que partiaux, les coachs que nous sommes demandons à ces critiques de ne pas se contenter d’une vision superficielle et de fonder leur jugement sur une recherche plus documentée.

Le coaching est une discipline à part entière, soutenue par des principes, encadrée par un code déontologique. Le coach utilise des questionnements pour permettre à ses clients de clarifier leur situation, faire des prises de conscience, explorer des options pour passer à l’action.

Le coach s’adresse à un adulte qui dit « je veux » et non « les autres font que je… », qui se met en action et non qui attend que les choses arrivent, qui est réaliste et non dans la pensée magique, qui est responsable et non dans des fantasmes de toute puissance, etc.

Le coach ne prend pas en charge la souffrance de la personne, il n’a pas la compétence pour le faire. Il réfère la personne en souffrance à des spécialistes qui vont l’accompagner dans un travail de reconstruction.

Le coach accompagne une motivation précise : réaliser un projet, optimiser un comportement ou une stratégie, déterminer des valeurs qui vont orienter l’action, repérer des croyances qui peuvent limiter l’expression de la personne ou la faciliter, trouver une cohérence entre ce que l’on désire obtenir et la réalité, etc.

N’est pas coach la personne ... qui donne des conseils, s’exprime par des impératifs et dont le message est : « formate-toi », ... qui applique des recettes en se dispensant d’être à l’écoute de ses clients, ... qui privilégie le résultat au détriment du respect dû à la personne, ... qui juge, étiquette la personne ou se permet de la mettre dans un état interne invalidant, ... qui crée de la dépendance chez son client, ... qui n’a pas réglé pour elle-même ce qu’elle prétend régler chez ses clients, ... qui centre sa communication sur la promotion de sa personne, ... qui est avant tout un entrepreneur et qui n’a ni l’attitude-coach ni la vocation, etc.

Le coaching est une école de relation et de communication. Et le comparer avec d’autres méthodes d’accompagnement de la personne fondées sur d’autres hypothèses et visant d’autres objectifs, est nécessaire pour mieux en cerner les limites et permettre aux personnes désirant s’engager dans un processus d’accompagnement de faire un choix éclairé.

Qu’en pensez-vous ? Votre point de vue nous intéresse !

Sylvie Baille Coach, formatrice et co-dirigeante de Coach Académie, en partenariat avec le cabinet C puissance 3

Nicolas-Coaching Ressources

INTERROGEZ UN COACH EN DEVELOPPEMENT PERSONNEL

Vous avez le sentiment d’être « bloqué » professionnellement. Et si vous en parliez à un coach ?

Soumettez votre situation aux coachs de C PUISSANCE 3 et choisissez une réponse personnalisée, par écrit ou par téléphone.

Écrire à un coach

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Par unic
Bonjour, je suis coach moi-même en grammaire, conjugaison, orthographe, graphisme,apprentissage de l'heure, du calcul mental,que ce soit pour des enfants ou des adultes, je fais également de la guidance parentale pour des parents et futur parents: mais ma formation de psychologue, mon métier d'orthophoniste depuis 28 ans et^être maman de quatre enfants m'aident sûrement à effectuer mon travail consciencieusement. Ce qui bien sûr n'est pas toujours le cas.....

Vous devez renseigner tous les champs :