CadremploiCadresOnline
Vous êtes ici : AccueilCoachingConseils carrièreDes « singes » ? Au boulot ?

+ Taille du texte -

Des « singes » ? Au boulot ?

Par Célia Badet le | Réagir | soyez le premier à réagir

Une décision à prendre ? vous avez alors un « singe » sur l’épaule…Pas de panique… en manoeuvrant bien, vous pouvez vous en débarrasser assez facilement. D’ailleurs, sur le chemin de la machine à café, vous rencontrez un manager, votre supérieur, celui-ci vous salue : c’est l’occasion de lui refiler votre « singe » !

Méthode en 3 étapes

  • 1. Soyez cordial

« Bonjour Monsieur, bonjour Madame. » Sourire (innocemment)* est un plus.

  • 2. Présentez votre « singe »

« Tiens, puisque je vous parle, figurez-vous que nous avons un problème avec le client Trucmuche... ».

  • 3. Et laissez le manager l’adopter...

« Laissez-moi y réfléchir, je vais voir ce que je peux faire… ».

Bravo ! Vous avez réussi ! Votre « singe » a changé d’épaule !
Maintenant, c’est votre manager qui a un problème à résoudre et vous qui attendez une solution !
Votre supérieur vous est désormais redevable, il vient de se placer en position de subordination : c’est une révolution !

Remarquez que vous n’avez rien demandé, que vous ne vous êtes engagé à rien : vous n’avez fait que jouer sur le désir très humain de cette personne de démontrer qu’elle sait, qu’elle est à sa place, adéquate, compétente, peut-être même avez-vous activé ses besoins de reconnaissance, d’admiration, ou autres, des besoins qui dépassent largement le simple cadre professionnel…

Si ce manager collectionneur de « singes », c’est vous…
Vous voilà avec un nouveau « singe » sur votre épaule !
Vous sentez votre niveau de stress augmenter encore un peu plus…
Vous hésitez à saluer la personne suivante (deviendriez-vous désagréable ?)
Vous montrez plus tranchant dans une discussion (deviendriez-vous contrôlant ?)
Vos talents relationnels rétrécissent…

Vous êtes tellement envahi par les « singes » que vous n’êtes plus en mesure de faire votre propre travail… Ou alors si, le soir, chez vous, quand vous êtes enfin tranquille (si on peut dire, puisque vous aurez à répondre aux demandes d’attention, légitimes, des vôtres)…

Mais comment pourriez-vous développer une vision, avoir du recul et de la perspective, quand votre attention est ainsi fragmentée sur tous les micros-problèmes que vous vous laissez refiler…
Et, comble d’ironie, alors que vous pensiez être apprécié en vous préoccupant des problèmes des uns et des autres, en démontrant que vous avez des solutions pour tout et pour tous, vous sentez bien que vous n’êtes pas beaucoup respecté par vos collaborateurs… Peut-être ne sont-ils pas dupe de ce chef si manipulable, si peu apte à déléguer, à responsabiliser, à diriger, à… manager !

À chacun ses « singes »
Les « singes » existent, il est important de s’en occuper

• Un « singe » doit être nourri ou éliminé (soit je m’en occupe, soit je délègue) : faute de ça, un « singe » pourrissant sur pied est toxique pour tous à court, moyen ou long terme…

• Une population de « singes » exponentielle signale un problème plus grave : un « gorille » ? ;-)

Demandez-vous :

• Comment est-ce que je m’y prends pour collectionner les

« singes » ? Est-ce chez moi un désir de bien faire, de prouver, de démontrer mon utilité et ma valeur ajoutée ? autre chose ?

• Comment responsabiliser chaque collaborateur vis-à-vis de la tâche à accomplir ?

• Comment encourager la créativité ou le recours aux autres personnes du groupe ?

• Y a-t-il des périodes propices à la prolifération des «singes» ? Pouvons-nous nous organiser en amont ?

• Au terme d’une discussion, qui part avec le « singe » ?

• Mon temps est précieux (et mon énergie aussi d’ailleurs) : comment prévoir dans mon agenda des périodes de «dressage de singes» ?

• Etc...

Bien sûr, il y aura toujours un ou deux « singes » de passage sur vos épaules, mais vous en serez suffisamment conscient pour devenir jour après jour un grand dresseur de « singes » !

Sylvie Baille Coach, formatrice et co-dirigeante de Coach Académie, en partenariat avec le cabinet C puissance 3

*le texte se veut humoristique, merci de le prendre avec un grain de sel ! ;-)

Ce texte s’inspire d’un article de W.Oncken et D.L. Wass paru dans Harvard Business Review, (pour le consulter :http://www.kingfahdweb.com/library/self-develop/monkey.pdf

Célia Badet

Passionnée par l’échange et l’accompagnement, j’oriente ma vie professionnelle vers l’Humain dans la sphère économique. En tant que Coach, j’interviens au niveau national auprès des entreprise souhaitant analyser puis agir au niveau du capital humain, auprès des personnes en mobilité professionnelle (Cadres, managers, dirigeants, créateurs, cédants et repreneurs d’entreprises). Je construis avec eux les bases de leurs projets, pour en définir une stratégie optimale associée à des actions concrètes leur permettant de les atteindre.   Directrice associée de C puissance 3 (Lille, Lyon, Avignon), cabinet de coaching & formation.

Contacter un coach

INTERROGEZ UN COACH EN DEVELOPPEMENT PERSONNEL

Vous avez le sentiment d’être « bloqué » professionnellement. Et si vous en parliez à un coach ?

Soumettez votre situation aux coachs de C PUISSANCE 3 et choisissez une réponse personnalisée, par écrit ou par téléphone.

Écrire à un coach

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :