CadremploiCadresOnline
Vous êtes ici : AccueilCoachingCV, lettres, entretiensConseils CVConseils pour le CV Santé

+ Taille du texte -

Conseils pour le CV Santé

Par CadresOnline | Réagir | soyez le premier à réagir

Comment rédiger un CV pour attirer l’œil des recruteurs dans le secteur de la santé ? De la valorisation de ses expériences sans se montrer trop spécialisé, découvrez des éléments de réponse avec Sylvie Coignard, responsable relations humaines au pôle médical Saint-Hélier de Rennes.

Priorité à l’expérience

Le candidat à un poste dans le domaine de la santé a intérêt à bien faire figurer après l’en-tête classique de présentation ses expériences correspondant au poste à pourvoir. « C’est la première chose que le recruteur a besoin de savoir et c’est un facteur de sélection déterminant », explique Sylvie Coignard, qui illustre : « pour un poste de neuropsychologue par exemple, il arrive qu’au cours d’une formation initiale le candidat n’ait pas encore travaillé dans un service neurologique ; même s’il a les bases requises dans ce domaine. Je lui préfèrerais toujours un autre candidat ayant, lui, fait figurer une expérience pertinente sur son CV. » Gare tout de même à ne pas trop aller dans les détails « car il y a la crainte de se montrer trop spécialisé ».

Que faire si on n’a pas d’expérience ? Mieux vaut alors remplacer cette première rubrique par une autre consacrée aux compétences. « Le modèle chronologique des expériences n’est pas non plus souhaitable si on a des trous dans son parcours, ajoute Sylvie Coignard, il est alors préférable de mettre en avant son savoir-faire, tout en se préparant à devoir expliquer la raison de ces trous à l’entretien ».

Du côté de la formation

La rubrique consacrée aux études peut venir après, avec le défilé chronologique classique des diplômes obtenus. « Rien ne sert néanmoins de remonter jusqu’au bac dans le cas d’études longues», note Sylvie Coignard. En revanche, mettre en avant les stages effectués et mémoires ou thèses soutenus peut être un plus, de même que les compétences classiques en informatique, communication et langues étrangères, car « de plus en plus d’établissements proposent des colloques à l’étranger ».

Ne pas négliger les à-côtés

La troisième rubrique, le plus souvent appelée « Divers » ou « Centres d’intérêt » doit également figurer. Un passage qui n’est pas à négliger car il peut avoir son importance d’après Sylvie Coignard : « si par exemple je cherche à recruter un éducateur sportif en milieu médical qui ne fait figurer dans cette rubrique aucune activité extra-professionnelle dans le domaine sportif, je pourrais trouver cela inquiétant ». Toute action de bénévolat ou de travail en association doit bien sûr être signalée, surtout pour des postes médicaux-sociaux.

En pratique, le CV santé doit faire ressortir les expériences majeures du candidat ; expériences en relation directe avec le profil recherché par le recruteur.

La pratique de la veille sur le marché de l'emploi dans votre secteur sera un plus pour vous permettre d'avoir une approche plus claire et précise des besoins des entreprises qui recrutent...et donc d'adapter et d'orienter votre CV en conséquent.
Énumérez vos missions plutôt que les tâches. Vous pouvez indiquer les moyens utilisés pour les mener à terme.
Accompagnez vos objectifs de résultats pour mettre en exergue vos performances.

Régis Delanoë

Déposez dès maintenant votre CV dans la CVthèque CadresOnline et recevez sans efforts de nouvelles opprotunités de carrière.

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :