CadremploiCadresOnline

+ Taille du texte -

Chimiste nucléaire

Par CadresOnline | Réagir | soyez le premier à réagir

Autres appellations

  • Technicien chimie nucléaire
  • Ingénieur chimie nucléaire
  • Ingénieur chimiste

Missions

Le chimiste nucléaire réalise des mesures et des analyses sur les circuits de la centrale. Il fait tout particulièrement attention aux éléments physico-chimiques et radio-chimiques des fluides, comme l’eau ou la vapeur. Il s’atèle également à émettre des conseils dans le choix et la réalisation des techniques et méthodes d’analyse chimique.

Il étudie ensuite les résultats et diagnostique les dysfonctionnements, puis préconise comment régler les anomalies détectées. Enfin, il a souvent une équipe de techniciens à gérer, parfois même à former, autour de lui.

Environnement

Le chimiste nucléaire est un technicien ou ingénieur chimiste qui exerce dans le milieu du nucléaire. Il peut travailler dans un laboratoire ou un bureau d’étude, ou au plus près du lieu de production.

Suivant son expérience, un chimiste nucléaire peut gagner entre 25 et 40 K€ brut par année.

Profil

Les qualités principales demandées à un chimiste nucléaire sont les suivantes :

  • Connaissance parfaite du milieu de la chimie
  • Maîtrise de l’environnement nucléaire
  • Capacité d’analyse et de synthèse
  • Aptitude au management d’équipe
  • Goût pour le travail en équipe
  • Aisance rédactionnelle
  • Maîtrise correcte de l’anglais

Évidemment, il doit aussi veiller aux respects des normes de sécurité lors des tests, et donc bénéficier des connaissances qui lui permettent de le faire. Il doit aussi être compétent au niveau des problématiques environnementales et des règles en vigueur à ce sujet.

Pour devenir chimiste nucléaire, sortir d’une grande école de chimie comme une ENSC (Écoles nationales supérieures de chimie) est clairement un plus. Mais il existe d’autres formations, comme celles des INSA (Institut national des sciences appliquées), ou d’écoles publiques ou privées réputées (EECPM de Strasbourg, l’ENSIACET de Toulouse, Escom à Cergy-Pontoise, l’Itech de Lyon…).

Les écoles d’ingénieurs généralistes sont aussi une possibilité pour devenir à terme un chimiste nucléaire. Enfin, les filières universitaires, au niveau Master professionnel ou doctorat, peuvent également être une voie possible.

Déposez dès maintenant votre CV dans la CVthèque CadresOnline et recevez sans efforts de nouvelles opprotunités de carrière.

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier

Vous devez renseigner tous les champs :