CadremploiCadresOnline
Vous êtes ici : AccueilCoachingFiches métiers & salairesFiches métiersIngénieur validation

+ Taille du texte -

Ingénieur validation

Par CadresOnline | Réagir | 1 commentaire

Autres appellations

  • Ingénieur qualité
  • Ingénieur procédés et méthodes

Missions

L’ingénieur validation examine, sous tous les angles, le produit transmis par le bureau pour s’assurer de sa fiabilité et de sa conformité à certaines normes. Pour ce faire, l’ingénieur validation devra :

  • Écrire le programme d’essais en précisant les spécifications à tester
  • Concevoir les outils de tests
  • Procéder au test : le produit subit alors différentes contraintes (température, résistance, pression…)
  • Recueillir et analyser les données, les écarts observés
  • Identifier les défaillances, les anomalies
  • Soumettre des améliorations ou des modifications au produit
  • Transmettre un rapport de validation au service études

Environnement

L’ingénieur validation a la possibilité de travailler dans une entreprise industrielle, au sein d’un laboratoire de tests et d’essais ou encore dans un organisme de contrôle et de certification.

L’ingénieur validation doit faire preuve d’une certaine disponibilité, surtout si les tests ne sont pas réalisés sur des bancs d’essais, mais dans les conditions réelles. S’il traite des projets de petite taille, l’ingénieur validation doit être polyvalent ; s’il traite d’importants dossiers, il peut alors encadrer des techniciens d’essais.

La rémunération du jeune ingénieur validation se situe entre 25 000 et 30 000 euros (Source Apec). Après quelques années d’expérience, son salaire sera compris dans une fourchette allant de 30 000 à 45 000 euros (Source Apec).

Profil

Pour exercer ce métier, il est recommandé à l’ingénieur validation de :

  • Posséder de bonnes connaissances en mathématiques, en hydraulique, en physique…
  • Connaître les différentes méthodes de validation
  • Détenir une expertise dans un domaine
  • Comprendre les diverses professions liées à la fabrication d’un produit
  • Maitriser l’anglais technique

Il est important que l’ingénieur validation possède certaines aptitudes comme :

  • La rigueur et la minutie
  • L’imagination pour anticiper des défaillances
  • Un goût pour la manipulation
  • Un esprit d’analyse et de synthèse
  • Des habilités rédactionnelles

L’ingénieur validation est souvent issu d’une école d’ingénieur spécialisée dans un domaine précis. Il peut aussi accéder à la profession avec une formation universitaire : Master 1 (appelé autrefois Maîtrise) ou Master (3e cycle).

Déposez dès maintenant votre CV dans la CVthèque CadresOnline et recevez sans efforts de nouvelles opprotunités de carrière.

Ajouter un commentaire

Vos réactions

Par SOULEYMANE
Je souhaiterais travailler dans le domaine de validation.Je reste à votre disposition pour toutes informations complémentaires.

Vous devez renseigner tous les champs :