CadremploiCadresOnline
Vous êtes ici : AccueilEntreprendrePortage salarialLe portage salarial : une alternative à la création d’entreprise

+ Taille du texte -

Le portage salarial : une alternative à la création d’entreprise

Par Sandrine Guinot le | Réagir | soyez le premier à réagir

Qu'est-ce que le portage salarial ? Comment l'envisager ? La réponse avec Muriel Guillemot, formatrice chez Dtalents, en portage salarial depuis 2005.

Muriel Guillemot est formatrice et consultante business coach spécialisée en Achat Supply Chain chez Dtalents. Elle exerce en tant que salariée en portage salarial depuis 2005. Se définissant comme une chef d’entreprise, la fondatrice d’AchaConseil voit le portage salarial comme une manière de réinventer sa source d’emploi.

 

Comment avez-vous découvert le portage salarial ?

Je disposais d’une solide expérience en tant que responsable administration des ventes, responsable achats et chef de projet ERP dans les secteurs du bâtiment, de l’automobile et des télécoms, quand le groupe automobile suédois dans lequel j’étais salariée a procédé à des licenciements économiques. C’était en 2005. J’étais en contact avec la branche de l’ANPE cadres spécialisée dans le conseil qui m’a permis de réaliser le potentiel qu’il y avait à externaliser ma fonction. Une société de conseil m’a alors contactée pour des missions longues. Ces expériences m’ont peu à peu permis de travailler ma niche.

 

En quoi le portage salarial a été pour vous une alternative à la création d’entreprise ?

Il m’a permis de tester mon activité. Quand on décide de se lancer seule après plusieurs années de salariat, c’est une excellente manière de voir si son idée tient la route en toute sécurité. Comme je travaille avec des grands groupes, il me fallait également une responsabilité civile d’un montant de 12 millions d’euros. Sans la société de portage salarial avec laquelle je collaborais à l’époque, j’aurais dû renoncer à ces missions. Le portage salarial m’a aussi permis de me former afin de cultiver ma différence et mieux me positionner en tant que consultant formateur. Le savoir-être étant primordial dans mon domaine, je me suis ainsi spécialisée en PNL et suis devenue accompagnatrice professionnelle dans le secteur des Achats Supply Chain en 2009. Cette année, le fait d’être en portage salarial va me permettre de pouvoir utiliser mon DIF afin d’étendre mes compétences avec une formation sur la norme RSE ISO 26 000.

 

Voyez-vous d’autres avantages à être en portage salarial avec Dtalents plutôt que chef d’entreprise ?

Je me sens déjà comme une chef d’entreprise ! Le portage salarial n’est qu’un statut qui ne m’empêche en rien de traiter en direct avec certains clients. Ce système est d’une grande souplesse et une excellente alternative à la création d’entreprise pour toutes les fonctions de back office.

 

Pourquoi avoir fait le choix du portage salarial avec  Dtalents en 2012 ?

Même si je suis à Bordeaux, je me sens très proche d’eux. Ils me tiennent au courant, me mettent en réseau, me facilitent mon quotidien, notamment pour la rédaction de mes conventions de formation. Et quand j’ai une question, j’obtiens une réponse sous 24 à 48 heures. J’avais également besoin d’être accompagnée par une société de portage salarial dont les valeurs sont en accord avec les miennes. J’ai retrouvé chez Dtalents, les notions de RSE, de solidarité et d’approche collaborative qui me tiennent à cœur.

Propos recueillis par Sandrine Guinot pour Dtalents

En savoir plus et entrer en contact avec un consultant Dtalents ?

Vous devez renseigner tous les champs :